Loi sur les mobilités : Bientôt des péages à l’entrée des villes françaises ?

Il s’agit une nouvelle fois de lutter contre la présence envahissante des voitures en centre-ville et par la même occasion, contre la pollution qu’elles engendrent. Pour cela le gouvernement vient de confirmer par la voix de la ministre des Transports Élisabeth Borne, son intention de favoriser l’installation de péages à l’entrée des villes de France.

peage urbain

Faire payer les voitures pour entrer en centre-ville ?

Comme c’est le cas à Milan, Londres ou Stockholm, le gouvernement français réfléchirait à l‘implantation de péages rendant l’accès aux centres-villes payant pour les automobiles.

Dans le cadre du projet de loi sur les mobilités, la ministre des Transports et son équipe gouvernementale, sont actuellement en réflexion autour des divers moyens envisageables pour mettre fin au « tout-voiture ».

L’idée a déjà fait son chemin dans plusieurs grandes agglomérations et capitales d’Europe. À Londres il est par exemple obligatoire de vous acquitter d’une taxe d’un peu moins de 13€ pour entrer en voiture dans le centre de la ville.

Si les associations d’automobilistes et certains maires de France crient déjà à la mesure discriminatoire et inégalitaire, il s’agit avant toute chose de réguler les embouteillages et d’assainir l’air que nous respirons.

L’écotaxe également en question ?

On se souvient de la fronde des conducteurs routiers qui avaient forcé le gouvernement de François Hollande à revenir sur son projet d’écotaxe. S’il n’est pas question de le remettre en place, une vignette à destination des poids-lourds circulant le long des routes nationales, pourrait elle aussi être en préparation.

Dans les grandes lignes de ce projet, se trouveraient également la création de voies de circulation dédiées aux pratiquants du covoiturage, ou encore la mise en place d’un système de taxis amateurs dans les zones rurales.

Selon votre municipalité de résidence vous bénéficiez d’ailleurs peut-être déjà d’aménagements spécifiques de ce type. Des communes expérimentent en effet les transports en commun totalement gratuits pour tous et ce parfois, depuis plusieurs années et avec succès.

Également, l’ancienne ministre de l’Écologie Ségolène Royale avait opté pour le système des vignettes Crit’Air, lesquelles sont désormais en vigueur dans de nombreuses grandes villes partout en France.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. abhi 17 janvier 2018 - 23 h 43 min

    Direction paradis fiscal