Impôts : Les familles françaises paieraient plus que celles des pays voisins

Selon un rapport de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) proposé très récemment, les familles françaises seraient celles qui auraient à subir la plus importante pression fiscale imposée par le gouvernement. En clair, parmi tous les pays membres la France est celle qui taxe le plus ses salariés, en moyenne à hauteur de 40% du revenu total brut.

imposition en france

Les ménages français lourdement imposés sur les salaires

Selon un récent rapport de l’OCDE révélé par le journal Le Figaro, les ménages français mariés avec deux enfants et ne disposant que d’un seul salaire dans la moyenne, seraient les plus lourdement imposés sur le salaire. En 2016, les prélèvements des impôts représentaient pas moins de 40% des revenus bruts pour cette catégorie de familles.

En comparaison les chiffres sont de 38,6% pour Italie, 34% en Allemagne, 26,1% au Danemark, 25,8% en Grande-Bretagne, 20,8% aux États-Unis et même 8,3% en Irlande.

Il faut préciser que le compte-rendu de l’OCDE prend en compte les prélèvements directs comme l’impôt sur le revenu et la CSG mais aussi les cotisations sociales des salariés et patronales des entreprises, ce qui peut surprendre de prime abord.

De même s’il on s’intéresse à l’imposition des célibataires, le taux pour la France grimpe à 48% toujours selon un salaire moyen, mais passe également à 49,4% en Allemagne et 54% en Belgique.

On remarque donc que la France apparaît une fois de plus comme un « enfer fiscal » pour le salarié, d’autant plus au regard de ces importants écarts.

Toutefois, si l’étude menée par l’OCDE est juste elle ne prend pas en compte la partie, également importante en France, des prestations sociales qu’elles soient perçues en espèces ou en nature. Il s’agit pourtant là d’un domaine ou la France excelle. Les prendre en compte pourrait peut-être faire évoluer le classement.

Quant aux contribuables français, ils oscillent eux aussi pour la plupart entre le mécontentement et une certaine satisfaction au regard de l’État et de ses services.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !