Comment récupérer l’eau de pluie dans votre jardin

Si vous n’y aviez pas encore songé, il est peut-être temps de mettre en place avant l’automne et l’humidité plus abondantes un système de récupération d’eau de pluie dans votre jardin. En effet, avec une simple installation composée principalement d’un bidon, il est possible de faire de belles économies sur votre facture d’eau annuelle, mais aussi faire un geste en faveur de la planète.

recuperation-eau-de-pluie

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

C’est vrai après tout, pourquoi se compliquer la vie à récupérer l’eau qui tombe du ciel alors qu’il suffit d’ouvrir le robinet pour qu’elle coule à flots ? En réalité installer un récupérateur d’eau comporte de nombreux avantages tant pour votre santé, que pour votre porte-monnaie ou encore pour la planète.

Une solution économique …

Premier atout de la récupération d’eau et pas des moindres, faire une économie substantielle sur sa facture énergétique. Si l’on estime qu’un Français consomme en moyenne 150 à 200 litres d’eau par personne et par jour et que le budget annuel d’une famille de 4 est compris entre 500 et 700€, il pourra s’avérer agréable de réduire la facture.

En effet l’eau de pluie peut vous servir à laver la voiture, arroser le jardin quand il ne pleut pas, alimenter les toilettes, laver le chien, remplir tout ou parie de la piscine … Bref, toutes ces dépenses plus ou moins importantes et régulières qui ne nécessitent pas d’eau potable pourront du jour au lendemain devenir gratuites.

L’alternative de l’eau de pluie peut vous permettre de diminuer jusqu’à 50% votre consommation et donc votre facture, simplement grâce à un peu d’huile de coude.

… et écologique

Vous n’êtes peut-être pas sans savoir que l’eau du robinet nécessite un passage en station d’épuration et plusieurs traitements chimiques avant d’être à nouveau potable. Utiliser l’eau de pluie pour l’arrosage de vos légumes évitera ainsi la dissolution de ces composés dans la terre.

De même si vous l’utilisez pour le manage ou les toilettes sachez que cette eau douce n’abîmera pas vos canalisations. Enfin, un tel système dans votre jardin permettra de limiter les ruissellements en période de grande humidité et, par la même occasion les risques inondation.

potager-recolte-de-concombre

Quelles économies pour quelles utilisations ?

La récupération d’eau de pluie étant en générale faite à partir de la gouttière d’un toit d’appentis par exemple, on estime que 150 m2 de surface peuvent permettre de stocker jusqu’à 120 m3 d’eau par an en fonction de la météo, soit selon le prix du m3 dans votre région, de faire plus de 120€ d’économie.

Autre exemple, pour une pelouse de 200 m2, l’économie réalisée sera d’environ 200€ alors que celle-ci nécessite tout de même 700 m3 d’eau par an.

À noter que l’arrêté du 21 août 2008 stipule que seule l’eau des toitures non accessibles est récupérable. Concernant les usages, ces derniers sont libres en extérieur, autorisés pour les WC ou encore le lavage des sols et à titre exceptionnel pour laver de linge mais uniquement après filtrage et déclaration au Ministère de la Santé.

La récupération d’eau de pluie pour qui ?

Pour récupérer l’eau de pluie dans votre jardin il suffit d’installer de façon stable un bidon de la taille qui vous conviendra sous une gouttière, par exemple, celle de votre cabane à outils et le tour est joué. Mais, par sa simplicité et son utilité, ce système est accessible à tous.

Les particuliers pour leurs activités extérieurs, les toilettes et l’entretien de la maison, les agriculteurs pour les bêtes et de la même façon que pour les industriels pour le nettoyage des structures et l’arrosage, sans oublier les collectivités locales qui auraient tout intérêt à installer des récupérateurs d’eau dans chacun de leurs jardins communaux.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !