Comment bien choisir le bois à brûler dans la cheminée ?

Vous possédez une cheminée, un insert ou encore un poêle à bois depuis un certain temps et naturellement vous vous intéressez à ce que vous allez brûler pour vous chauffer, à savoir le bois. Saviez-vous que tous les bois n’offrent pas la même qualité de chauffage et qu’il existe des conditions optimales afin de les brûler sans pour autant encrasser votre conduit d’évacuation des fumées ?

comment bien choisir son bois de chauffage

Tous les bois de chauffage ne se valent pas

Cela paraît pourtant simple, il suffit d’acheter du bois, de le faire livrer puis le mettre dans la cheminée pour se chauffer. Pourtant, ce n’est qu’en partie vrai. En matière de chauffage tous les bois ne se valent pas, certains offrent un rendement et donc un confort bien supérieur à d’autres.

En la matière il existe trois grandes catégories de bois ainsi rangées :

  • Chêne, charme, hêtre, frêne, orme et érable à 2 000 kWh par mètre cube
  • Châtaignier, acacia et fruitiers à 1 700 kWh par mètre cube
  • Résineux et autres feuillus comme le peuplier, le bouleau et le platane à 1 600 kWh par mètre cube

Attention d’ailleurs, il est recommandé d’éviter de brûler des résineux trop souvent. S’ils brûlent vite, la sève qu’ils contiennent encrasse les conduits si la température n’est pas assez élevée, ce qui peut sur le long terme et en l’absence d’un ramonage régulier effectué par un professionnel, provoquer un incendie.

Si pour vous tous les bois se ressemblent, sachez que la norme NF Bois de chauffage est une garantie tant en ce qui concerne l’essence commercialisée que son taux d’humidité ou encore la longueur des bûches. Cependant, ce bois pourra être plus cher d’environ 1 à 5% par rapport à d’autres conditionnements.

Quelle taille de bûches choisir et comment les stocker ?

En parlant de conditionnement, le vôtre va dépendre de la taille de votre foyer. En effet il vous faudra choisir des bûches de la taille adéquate afin que celles-ci soient entièrement contenues et puissent brûler en toute sécurité dans votre cheminée. La plupart du temps vous les trouverez en 20, 25, 30, 33, 40 et 50 cm mais si vous disposez du matériel nécessaire, n’hésitez pas à acheter des morceaux plus grands d’un ou deux mètres par exemple et à les tronçonner vous-même, vous ferez de belles économies.

Pour information le bois est vendu en stère ou en mètre cube apparent selon les mesures suivantes ; un stère en 1 m équivaut à 1 m³ apparent mais un stère en 50 cm équivaut à 0,8 m³ apparent, attention à bien vous renseigner au moment de l’achat.

Ces informations mais également bien d’autres comme l’essence, la provenance et la période de l’année pourront faire varier le prix de votre bois de chauffage. On peut d’ailleurs compter sur un coût de 70 à 90€ le mètre cube apparent en chêne ou en charme livré en 50 cm, mais ce prix peut être diminué de moité selon le revendeur et en fonction de votre localisation.

Enfin, plus un bois est sec mieux il brûle et plus il dégage de chaleur, il est donc conseillé de mettre un soin tout particulier à son stockage. L’endroit devra être ventilé mais abrité de la pluie et idéalement exposé au soleil. Si vous le pouvez utilisez une tôle ondulée et inclinée pour abriter votre bois et surtout tâcher de l’entreposer sur des palettes afin qu’il ne soit pas en contact avec le sol et son humidité.

Dans la mesure du possible un bâtiment dédié pourra vous permettre d’effectuer une rotation entre le bois vieux et sec à utiliser et les coupes plus récentes à entreposer et à garder pour les années suivantes.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !