Bientôt une taxe sur la malbouffe en France ?

Alors que le nombre de personnes obèses ou en surpoids ne cesse de croître en France au point d’atteindre le tiers de la population, l’État s’interroge sur les moyens de lutter contre cette tendance. Le Trésor propose ainsi la mise en place d’une taxe sur la malbouffe.

La malbouffe taxée pour lutter contre l’obésité ?

Les aliments taxés à partir de leur niveau de calories ?

Bien que l’OMS continue de lutter contre les excès de sucre dans de nombreux aliments, de plus en plus de personnes souffrent d’obésité à l’échelle mondiale et en France plus particulièrement. L’État prend d’ailleurs ce problème très au sérieux.

Il faut dire qu’un rapport du Trésor repéré par les Échos s’intéresse tout particulièrement au coût socio-économique de l’obésité et il est colossal. Selon cette étude, elle coûterait chaque année 20,4 milliards d’euros.

En effet, le tiers de la population française souffrant d’obésité ou de surpoids serait davantage exposé au diabète, à l’hypertension mais aussi aux cancers et risque donc de coûter plus cher à l’Etat en matière de soins, d’arrêts maladie ou de pension d’invalidité.

Face à ce constat, l’État veut donc prendre des mesures fortes et le Trésor serait favorable à une taxation de la malbouffe. Toutefois, l’idée ne serait pas d’imposer seulement quelques produits comme ce fut le cas avec la très décriée taxe RedBull sur les boissons énergisantes.

Si les taxes déjà existantes pourraient être renforcées, il serait surtout question d’imposer chaque produit selon son niveau de calories ou sa qualité nutritionnelle afin de mettre en place un dispositif juste et conforme aux règles en vigueur en matière de concurrence.

Pour autant, un taxe sur la malbouffe devra être conséquente puisqu’ « une hausse comprise entre 1% et 8% n’aura aucun effet dissuasif sur les clients ». Une augmentation de la TVA relative à certains produits s’apparente ainsi à une piste plausible.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. Marie de Biarritz 5 septembre 2016 - 20 h 39 min

    Je serais curieuse de savoir quel sera le montant de la taxe sur le kg de sucre, le kilo de beurre et le litre de lait. Pourtant indispensables pour les enfants, les familles nombreuses seront les premières pénalisées. Pourquoi, à la place, ne pas ouvrir des centres de prise en charge pour les personnes en surpoids ? Là ce serait vraiment cibler au lieu de pénaliser tout le monde et ce serait vraiment utile.

  2. kap 8 septembre 2016 - 22 h 05 min

    Elle est où la démocratie !!!! Yen a plus du tout aujourd’hui !!!! Quel France de merde.