Taxe foncière : L’impôt pourrait bientôt varier en fonction des revenus

Comme promis par le candidat Emmanuel Macron, la réforme de la taxe d’habitation est bel et bien enclenchée. Celle-ci disparaîtra pour au moins 80% des contribuables d’ici à 2020. Mais puisque le gouvernement se targue de vouloir redonner du pouvoir d’achat aux Français, qu’en est-il de la taxe foncière ? Acquittée par les ménages propriétaires elle pourrait bien finir par devenir modulable en fonction de la déclaration de revenus de chacun.

taxe fonciere

Une taxe foncière plus juste qui tiendrait compte des revenus ?

Et si le gouvernement cherchait vraiment à instaurer une taxation plus juste des foyers français ? C’est en tout cas l’idée qui semble se dessiner derrière la première piste de réflexion ouverte en vue d’une réforme de la taxe foncière.

Tandis que la taxe d’habitation dont la majorité des foyers n’auront plus à s’acquitter d’ici à 2020, tenait compte des revenus annuels, ce n’est pas le cas de la taxe foncière. Imposée aux propriétaires immobiliers elle peut aller jusqu’à représenter l’équivalent d’un mois à payer sur le marché de la location. Pourtant, que les revenus soient importants ou non, chacun reçoit actuellement la même feuille d’imposition.

Pourtant, une famille avec plusieurs enfants ou en charge de parents âgés doit disposer d’une place plus importante qu’un couple sans enfant. Malgré tout, cela ne lui vaut aucun abattement fiscal. Dans certaines régions et à plus forte raison en zone urbaine, la taxe foncière est si importante qu’il est recommandé de la prendre en compte au moment de calculer un emprunt d’achat. Son poids sur le budget familial peut même parfois amener à reconsidérer la question de la location.

Par conséquent, une taxe foncière qui s’adapterait au moins en partie aux revenus des Français, semblerait plus équitable.

Une telle réforme pourrait d’ailleurs avantager les ménages les moins favorisés de même que les classes moyennes. Reste maintenant à savoir jusqu’où ira cette révision de l’impôt, encore actuellement au stade de réflexion.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. sigmund 9 mars 2018 - 23 h 34 min

    Cela me parait être une bonne idée en effet. D’autant que ceux qui spéculent en achetant plusieurs maisons, notamment en zone sensible, stopperaient leur spéculation, ce qui permettrait l’accession à la propriété à de nouveaux foyers;

  2. NUL 11 mars 2018 - 15 h 45 min

    Qu’y a-t-il de juste à faire payer la solidarité par les plus hauts revenus ? A ce que je sache, quand on gagne sa vie on est déjà imposé : sur le revenu brut, sur les taxes divers (CSG y compris), etc. Pourquoi réimposer une seconde fois, si ce n’est pour subvenir toujours aux mêmes ? Le plus juste serait que CHAQUE foyer paye pour : les poubelles, la voirie, les bibliothèques et les piscines, les écoles, les services municipaux, etc
    Tout le monde utilise les trottoirs et les poubelles il me semble…