Réchauffement climatique : Comment lutter avec des gestes simples

Le problème du réchauffement climatique n’est pas nouveau, mais depuis que les États-Unis se sont retirés des accords de Paris il est plus que temps que chacun se mette à agir de son propre chef. Ainsi, pour lutter contre ce fléau et notamment réduire les émissions de gaz à effet de serre, de simples gestes peuvent être mis en place au quotidien, comme faire le tri ou utiliser moins d’électricité.

rechauffement climatique

Six gestes pour limiter le réchauffement climatique au quotidien

C’est important pour la planète et son avenir, mais également pour les générations futures et la qualité de vie que nous souhaitons leur laisser. Il est possible, au quotidien de mettre en place différentes actions simples qui permettront à chacun d’œuvrer personnellement à la protection de la Terre.

1. Faire le tri des déchets

Faire le tri chaque jour possède un aspect contraignant ne serait-ce que par l’installation de trois poubelles différentes à la maison ou le fait de devoir se rendre régulièrement à la benne à verre.

Pourtant dans le pays, recycler les déchets permet non seulement de limiter l’exploitation en produisant des matériaux neufs avec d’anciens, mais également de réduire de 5% chaque année les émissions de gaz à effet de serre soit l’équivalent du trafic aérien ou de 20% du trafic routier annuel.

De même, la transformation plutôt que l’extraction économise à la planète l’activité annuelle de 18 centrales nucléaires soit 80% de la consommation électrique du pays.

2.  Économiser d’électricité

Puisque 77% de l’électricité française provient du nucléaire, il est plus qu’important de limiter au maximum nos besoins autour de cette énergie. Les deux objectifs les plus simples à atteindre sont le remplacement des ampoules par des modèles à LED et le fait d’éteindre tous les appareils et toutes les lumières inutiles à la maison lorsque vous ne vous en servez pas ou que vous n’êtes pas dans la pièce.

De la même façon baisser le chauffage électrique de quelques degrés et la température du lave-linge permettent aussi d’économiser la planète autant que votre porte-monnaie. Enfin n’oubliez pas que s’il est pratique de toujours l’avoir à portée de main, un chargeur qui reste branché même sans appareil à charger, continue à consommer de l’électricité, jusqu’à 70€ par an.

3. Utiliser moins d’eau

Bien que l’eau domestique ne représente pas la plus importante part d’utilisation (24% contre 48% pour l’agriculture), le traitement des eaux usées est assez gourmand en énergie et rejette donc une quantité non négligeable de CO2.

Ainsi sur les 145 litres d’eau consommés par jour et par personne en France, le moindre litre économisé est une victoire, également pour les nappes phréatiques. Ainsi préférez les douches aux bains, réutilisez l’eau de cuisson pour les plantes, éteignez le robinet le temps de vous laver les dents ou installez un lave-vaisselle pour économiser l’eau.

4. Manger autrement

Même si sa consommation diminue, on le sait le fait de manger de la viande, beaucoup de viande, a un impact important sur l’équilibre de la planète puisque de trop nombreuses zones boisées sont rasées pour installer des animaux ou les cultures qui serviront à les nourrir.

Ainsi l’élevage de bêtes est responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre.

De plus, chaque animal nécessite des milliers de litres d’eau pour vivre, une quantité bien plus importante que celle utilisée par exemple pour faire pousser un champs de céréales. Il n’est donc pas difficile de mesurer les changements liés à un arrêt ou même une diminution de la consommation de viande, et ce sans aller jusqu’à évoquer le bien-être des animaux d’élevage.

De la même façon, en ce qui concerne les végétaux, consommer local et de saison économise les dépenses en carburant pour faire venir des fruits et légumes du bout du monde et réduit par la même occasion là encore les émission de gaz à effet de serre.

5. Opter pour les transports en commun

Puisque nous évoquons les transports, dans votre quotidien privilégier les transports en commun plutôt que la voiture individuelle peut aussi s’avérer très utile puisqu’en France le transport représente à lui seul près de 30% des émissions de gaz à effet de serre.

Ainsi choisissez quand vous le pouvez le bus ou le métro sans oublier le covoiturage et même le train plutôt que l’avion pour les grands trajets. Bien entendu, si vous aimez ça, utilisez un vélo pour vous rendre au travail est encore mieux, le gouvernement propose d’ailleurs une prime de 200€ pour son achat.

6. Ne plus succomber au jetable

Chaque année, chaque citoyen français produit à lui seul pas moins de 354 Kg de déchets qu’il faut pour la majeure partie stocker en décharge ou incinérer. Mais brûler ou transporter tous ces détritus demande énormément d’énergie et produit énormément de gaz à effet de serre.

Ainsi le moindre objet en moins à finir dans la poubelle fait économiser des allers-retours de camions-bennes et des heures d’incinération. Pour parvenir à ce résultat choisissez des mouchoirs en tissu plutôt qu’en papier, des torchons lavables plutôt que du sopalin, des tasses en verre plutôt que des gobelets en plastiques et des cabas en toile plutôt que des sacs là encore en plastique.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !