Mise en fourrière : Que faire si ça vous arrive ?

Parce que vous vivez dans une grande ville ou parce que vous ne disposez pas d’un garage personnel, il vous est déjà arrivé de voir votre véhicule emporté par le camion d’enlèvement, direction la fourrière la plus proche. Pourtant, depuis le 1er Décembre les règlementations pour le récupérer ont évolué, voici donc comment vous en sortir et limiter les frais si un jour vous devez vous rendre à la fourrière pour votre voiture ou votre deux roues.

fourriere attention a ne pas vous faire pieger

Frais de garde et documents obligatoires

Vous retournez à votre place de parking pour constater que votre voiture ne s’y trouve plus. Il s’avère en fait que vous étiez mal garé et que la fourrière l’a emmené. Toutefois avant de vous y rendre pour la récupérer, tâchez de savoir ce qui vous attend. Munissez-vous de votre permis de conduire et de votre attestation d’assurance en cours de validité et ce, afin d’éviter les pièges et autres surtaxes qui pourraient rendre la note très salée.

1. L’amende de stationnement

Difficile d’y échapper, surtout si vous avez été peu regardant au moment de laisser votre voiture. L’amende pour mauvais stationnement vous guète, elle va de 35€ pour un stationnement gênant à 135€ si vous vous trouvez par exemple sur un passage piéton ou une piste cyclable, il peut même arriver que l’on vous retire 3 trois points sur votre permis de conduire en cas de stationnement dangereux.

2. Stopper l’enlèvement

Si vous avez la chance d’arriver en même temps que le véhicule de la fourrière vous pourrez peut-être empêcher que votre véhicule ne soit emmené. Dans ce cas tout dépend du nombre de roues au sol, mais si deux ont déjà quitté l’asphalte vous serez quitte pour payer les frais d’opérations préalables à la mise en fourrière de l’ordre de 15,20€ pour les voitures et de 7,60€ pour les autres véhicules immatriculés.

3. Réception d’un recommandé sous 5 jours

Dès lors que votre véhicule fait l’objet d’une mise en fourrière vous en serez obligatoirement averti dans les cinq jours qui suivent l’enlèvement par un courrier vous étant adressé avec accusé de réception. Toutefois dès la disparition de celui-ci n’hésitez pas à téléphoner à la fourrière la plus proche afin de vous assurer d’une part qu’il ne s’agit pas d’un vol et d’autre part afin de ne pas laisser s’accumuler les frais de garde compris entre 6€ et 10€ par jour et pouvant atteindre jusqu’à 29€ à Paris à ajouter aux frais d’enlèvement (en moyenne 120€ et même 150€ dans la capitale).

À noter que la Préfecture de Paris à mis en ligne un portail permettant aux conducteurs de connaître en quelques clics l’emplacement de leur véhicule enlevé.

De plus, au delà de trois jours en fourrière sachez qu’un expert automobile pourra être mandaté afin d’examiner votre véhicule. Un état des lieux facturé 61€ pour une auto et 30,50€ pour un deux roues.

4. Ne laissez pas traîner la situation

Outre les frais journaliers qui font vite grimper la facture, vous pourriez être tenté pour différentes raisons d’attendre un peu avant de récupérer votre véhicule. Notez bien dans ce cas qu’au delà de trente jours et même dix jours si le véhicule est estimé à moins de 765€, celui-ci pourra être déclaré comme abandonné et dirigé vers la destruction.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !