Libération fiscale : depuis le 26 juillet votre salaire va enfin dans votre poche !

Chaque mois vous percevez un salaire et il faut savoir qu’une bonne partie et même plus de la moitié de votre dur labeur rapporté à l’année alimente l’Etat plutôt que vous. En effet, selon un calcul, pendant la première partie de l’année, vous avez « uniquement travaillé pour l’État » (remplir les caisses publiques).

finances publiques salaires

Qu’est ce que cela signifie ? Nous le savons tous, une partie de nos revenus est récupérée par les impôts, les taxes ainsi que les contributions sociales. En effet le financement des services, des infrastructures et des aides doivent bien venir de quelque part.

Les dépenses publiques (Sécurité Sociale, les collectivités territoriales, l’État …) correspondent à 56.60% richesses produites en France (PIB) qui rapporté au calendrier, représente 207,2 jours, une durée pendant laquelle vous avez uniquement travaillé pour remplir les caisses de l’Etat.

Ce 26 Juillet 2016 qui correspond à la date de libération fiscale a été définie par l’association Contribuables Associés, et selon le gouvernement et la politique menée, elle peut varier de quelques jours. A titre de comparaison, voici les dates de libération fiscale des années précédentes données par la même association.

  • En 1999, c’était le 17 juillet
  • En 2002, c’était le 12 juillet
  • En 2005, c’était le 16 juillet
  • En 2008, c’était le 12 juillet
  • En 2012, c’était le 24 juillet
  • En 2015, c’était le 27 juillet

Comme vous l’aurez compris, les taxes et impôts prélevés chaque mois pendant une année correspondent à presque 7 mois de salaire en moyenne, soit un peu plus nos voisins irlandais (le 27 avril, environ 4 mois), allemands (le 11 juin, 5 mois et demi) et italiens (le 2 juillet, 6 mois) … bref, les salariés français sont les plus taxés d’Europe juste devant les salariés belges.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !