Comment bien choisir sa plaque de cuisson : gaz, vitrocéramique ou induction ?

Vous devez aménager votre cuisine ou changer votre vieille plaque de cuisson ? Oui mais quel type de plaque choisir ? Le choix est vaste : à gaz ou électrique, foyer fonte, vitrocéramique ou induction.

Dans ce dossier, on va essayer de tout vous dire à leur sujet (descriptions, avantages et inconvénients) afin que vous puissiez bien la choisir en fonction de vos besoins.

casserole sur table de cuisson

Tout savoir sur les différentes plaques de cuisson

 

On distingue avant tout deux univers de tables de cuisson : celles à gaz et celles électriques. Parmi celles qui sont électriques, il y a celles avec des foyers en fonte, en vitrocéramique ou à induction.

  • Il est communément admis que les tables de cuisson à gaz sont les plus économiques et que celles à induction sont les plus chères.

Rappelons le ! Dès 2016, la taxe sur l’électricité va être élargie au gaz, dans le but d’alléger les factures d’électricité, et donc d’augmenter les factures de gaz. Il est donc important d’envisager l’économie de façon globale.

Certes, l’économie d’argent immédiate, c’est celle que vous faites à l’achat, mais il faut aussi prendre en compte, l’économie d’argent à long terme, celle qui comprend l’économie de temps et d’énergie. Aussi, d’autres paramètres importants sont à considérer comme la sécurité et l’entretien.

Le nombre de foyers à choisir

 

  • A 2 foyers, c’est la domino des studios.
  • A 3 foyers, elle permet une meilleure aisance d’utilisation, mais se révèle souvent insuffisante pour les besoins de cuisine, dès qu’on entreprend un plat un peu élaboré.
  • A 4 foyers, elles sont les plus courantes et achetées.

1. Les plaques de cuisson à gaz

 

C’est la plus traditionnelle et la plus utilisée en France. Elle est munie de brûleurs à gaz ou feux, émettant une flamme de différentes grandeurs selon la cuisson désirée, avec allumage intégré pour la plupart des plaques.

table de cuisson gaz

1.1 Ses avantages

 

  • Son coût à l’achat est le plus bas ainsi que son usage au gaz par rapport à l’électricité… pour l’instant.
  • C’est la plus simple d’utilisation.
  • La flamme du gaz permet le contrôle visuel de la cuisson et de son intensité.
  • La précision du mode de cuisson, en tournant le bouton à gaz pour régler la puissance de la flamme, est assez bonne.

1.2 Ses inconvénients

 

  • Performances temps et précision à la cuisson plus basses que celles sur induction ou vitrocéramique.
  • Risques pour la sécurité : possibilité de se brûler à la flamme et risques de fuite de gaz. Optez de préférence pour une table de cuisson à gaz munie d’un système de sécurité opérant un arrêt automatique de l’alimentation en gaz si la flamme est éteinte.
  • Nettoyage très contraignant : les grilles, les brûleurs et les bougies sont difficiles à nettoyer. Une astuce pas chère et efficace : pensez au vinaigre blanc !
  • Alimentation moins pratique si vous n’êtes pas raccordés au gaz de ville et le raccordement est par ailleurs coûteux. Veillez à avoir toujours une bouteille de gaz d’avance. Pensez-y : il existe des solutions de livraison de bouteilles de gaz moins chères à domicile telles que Gazissimo !

2. Les plaques de cuisson électriques

 

2.1 Electrique avec foyers en fonte

 

C’est ce qu’on appelle la bonne vieille table de cuisson de l’étudiant ou de la kitchenette, avec des foyers ronds en fonte tout électriques, marqués par un rond central.

plaque cuisson électrique

2.1.1 Ses avantages

 

  • Bon marché à l’achat.
  • Robustesse ne craignant pas les chocs.
  • Grande simplicité d’utilisation avec boutons de commande.

2.1.2 Ses inconvénients

 

  • Défaillance dans la précision du mode de cuisson : des temps de chauffe comme de refroidissement assez longs.
  • Risques pour la sécurité : risques de brulures accentués par le long temps de refroidissement après utilisation. Aucun système de sécurité en cas de débordement, surchauffe.
  • Consommation électrique importante.
  • Nettoyage difficile : les traces de brûlé accrochent particulièrement à la fonte.

2.2 En vitrocéramique

 

Elle dispose d’une surface totalement plane et se compose de deux genres de foyers : radiants chauffant par rayonnement et foyers halogènes plus puissants mais chauffant seulement par impulsions successives. Ses commandes sont manuelles et non sensitives.

table vitroceramique

2.2.1 Ses avantages

 

  • Une bonne précision du mode de cuisson : temps de chauffe rapide (mais plus lent que la cuisson à induction), surtout pour les foyers halogènes.
  • De bons systèmes de sécurité : indicateurs de chaleur (les foyers restent rouges tant qu’ils sont chauds), systèmes anti-débordement et anti-surchauffe.
  • Une très grande facilité d’entretien grâce à sa surface plane : « un petit coup d’éponge suffit ».
  • La table de cuisson vitrocéramique est moins chère à l’achat que celle à induction. Elle est de plus, compatible avec tous types de récipients.

2.2.2 Ses inconvénients

 

  • Un temps de refroidissement assez long (une bonne dizaine de minutes !), risquant de brûler vos plats ou des doigts imprudents !
  • Une très importante consommation électrique : la chauffe des foyers radiants comme halogène – avec en plus le temps de refroidissement long – implique la plus grosse consommation d’énergie de toutes les tables de cuisson électriques.

L’économie à l’achat se trouve donc contrecarrée à long terme par le surcoût énergétique.

2.3 A induction

 

Elle est moderne, de surface totalement plane et préfigure la cuisson de l’avenir. Son achat est de plus en plus répandu chez les consommateurs. Elle fonctionne par le champ magnétique qu’émet une bobine de cuivre située sous les foyers à induction.

Ses ondes particulières ne reconnaissent et ne chauffent que les métaux magnétiques (fonte, acier) adaptés à ce type de cuisson. Les commandes sont sensitives.

plaque induction modulable

2.3.1 Ses avantages

 

  • Très grande précision : elle peut passer instantanément d’un feu fort à un feu doux.
  • Ses performances à la cuisson sont sans égales : température ultra-basse pour les plats à mijoter ou laisser chauds, fonction « booster » avec un temps de chauffe très rapide et très haut (idéal pour faire bouillir très vite).
  • La plaque à induction 3 foyers permet de disposer d’un foyer plus puissant et plus grand, idéalement à zone modulable, s’adaptant à la taille de vos récipients (poêle à poisson ou paëlla, grande marmite, grill).
  • Très grande sécurité à l’usage : avec le système magnétique, seul chauffe le récipient situé au-dessus du foyer à induction, donc sans aucun risque de brûlure. Systèmes d’arrêt de cuisson automatique (minuteur), sécurité détection de récipients et anti-débordement.
  • Une très grande facilité d’entretien grâce à sa surface plane et ne chauffant pas par elle-même : « un simple coup d’éponge suffit ». Attention quand même au risque de rayures.
  • Economie d’énergie : elle chauffe plus vite et s’éteint immédiatement, elle consomme ainsi 30% de moins qu’une plaque de cuisson vitrocéramique !

2.3.2 Ses inconvénients

 

  • Un coût important à l’achat.

casserole

3. Nos bons plans sur les tables de cuisson

 

3.1 Les réductions du moment

 

  • 25 € de réduction selon montant d’achat / -20 % sur certaines marques de tables de cuisson sur VP DISCOUNT
  • 20 % de réduction sur les tables de cuisson intégrables/encastrables / -15 à -20 € selon le montant d’achat sur ELECTROMUST
  • 15 à -20% de réduction / -10 à -15 € sur VIP MENAGER
  • Le remboursement de 50, 60 ou 100 € après achat sur une sélection de tables de cuisson Bosch. Attention elle est valable jusqu’au 31/10/2015 mais surtout limitée aux 2 500 premiers participants. Renseignez-vous vite ici !

3.2 Les sites marchands qui en propose à de bons tarifs

 

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. Renaud 1 septembre 2016 - 19 h 18 min

    Bonjour et merci pour cet article.
    Pourriez-vous répondre à ces deux questions :
    1. A égalité de qualité, laquelle s’avère la plus robuste à l’usage, la vitrocéramique ou la plaque à induction.
    2. A égalité de qualité, laquelle s’avère coûter le plus cher en cas de panne.
    Merci.
    Cordialement,
    Jacques