Cotons-tiges en plastique : Ils sont interdits à la vente depuis le 1er janvier

Décidément, les cotons-tiges n’ont définitivement pas bonne presse en France. Alors qu’ils sont depuis longtemps accusés d’être potentiellement dangereux pour les oreilles, ils viennent finalement d’être interdits à la vente sous leur forme plastique. Cette obligation, incluse dans la loi sur la Biodiversité adoptée à l’été 2016, vise à réduire le volume des déchets produits et donc la pollution qui y est liée.

fin cotons-tiges

1 million de tonnes de déchets chaque année

Comme l’immense majorité des objets en plastique qui envahissent notre quotidien, les cotons-tiges polluent chaque année de plus en plus les océans. Ils représenteraient à eux seuls plus d’un million de tonnes de déchets annuels. Une véritable catastrophe écologique.

C’est pourquoi, à travers la loi sur la Biodiversité promulguée au mois d’août 2016, l’État français a fait le choix de leur interdiction. Celle-ci est entrée en vigueur au 1er janvier 2018. Depuis cette date il n’est donc plus possible pour les grandes surfaces, parapharmacies et autres magasins de détail, de vendre des cotons-tiges en plastique.

Les cotons-tiges jetés dans les toilettes, finissent dans les océans

Selon les relevés de l’association Surfrider Foundation Europe, en 2015 pas moins de 16 226 bâtonnets ont été collectés dans les cours d’eau ou sur les plages partout en Europe après avoir été jetés aux toilettes.

Or, du fait de leur matière première les cotons-tiges flottent, ce qui empêche leur traitement efficace par les stations d’épuration.

Ainsi, soit ils rejoignent le septième continent, celui de plastique, soit ils se désagrègent en libérant leurs composés dans la nature, soit ils sont ingérés par les animaux, poissons et oiseaux. Ces derniers retrouvent en partie dans nos assiettes ou finissent par en mourir.

Des alternatives biodégradables et compostables

Toutefois, cette interdiction ne signifie pas pour autant la disparition des cotons-tiges de nos rayons. Des alternatives compostables et biodégradables les remplacent d’ores et déjà pour les consommateurs qui ne souhaitent pas changer leurs habitudes.

Il faut toutefois rappeler que les cotons-tiges sont connus pour provoquer des bouchons de cérumen, de l’eczéma et des blessures du conduit auditif et du tympan s’ils sont mal utilisés. S’il l’on ajoute à ça le fait que les nouvelles versions « bio » pourraient être vendues un peu plus cher, peut-être est-il temps de se nettoyer les oreilles autrement ?

Spray ou cure-oreille existent bien qu’ils soient eux aussi, à utiliser avec parcimonie.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. Laulau 7 janvier 2018 - 18 h 52 min

    C’est vachement pratique pour le maquillage.