Cantine scolaire : Ce qu’il faut savoir avant d’inscrire son enfant

Cette année sera peut-être la première rentrée scolaire pour laquelle vous inscrirez votre enfant à la cantine. Même si manger à l’école n’a rien d’exceptionnel de nos jours, le lieu reste le plus souvent totalement inconnu des parents qui n’y entrent jamais ou presque. Alors que vous confiez une partie plus ou moins importante de l’alimentation de votre enfant à la cantine, voici ce qu’il est important de connaître à propos de son fonctionnement.

cantine scolaire

Comment fonctionne la cantine de vos enfants ?

Le repas du midi lorsqu’il est pris à la cantine fait partie intégrante de la vie scolaire de votre enfant. Mais alors que vous confiez une partie parfois importante de son alimentation à la cantine, la plupart du temps les portes de la cantine vous sont fermées. C’est pourquoi appréhender les règles de son fonctionnement peut être important.

Au plus votre enfant grandit, au plus l’instance administrative qui gère le restaurant scolaire est importante. Cela va de la commune pour l’école primaire, à la région pour le lycée en passant par le département pour le collège.

Les repas quant à eux pourront être préparés sur place ou dans une cantine centrale avant d’être livrés en « liaison chaude » ou « froide ». Côté service, celui-ci se fait à table ou en self-service selon l’age des enfants tandis ce sont généralement les agents de la commune qui s’en chargent. Plus rarement il s’agit d’une société extérieure.

En pratique pour les écoles maternelles, primaires et jusqu’au collège, la coupure du midi est au minimum d’1h30. Aucune obligation de temps ne s’applique concernant la durée du repas pour les lycéens.

Des obligations en matière d’alimentation

En tant que relais de l’alimentation que vous donnez à votre enfant, la cantine est astreinte à plusieurs obligations notamment au niveau de l’éducation et de la diversité alimentaire.

Ainsi chaque repas doit être composé d’un plat principal, d’une garniture, d’un produit laitier et, au choix, d’une entrée et/ou d’un dessert. De la même façon, les proportions doivent être adaptées au repas servit ainsi qu’à l’age des enfants.

Alors que l’apport énergétique des enfants et adolescents doit être réparti à raison de 20% du total le matin, 40% au déjeuner, 10% au goûter et 30% à l’occasion du dîner, le restaurant scolaire s’engage à fournir une nourriture variée et équilibrée.

Enfin, les aliments et plats servis doivent entrer dans une logique d’éducation à la nutrition et au goût, tout en respectant l’éthique de la sécurité alimentaire.

Le cas de l’allergie alimentaire

Votre enfant est soumis à un régime particulier en raison d’une allergie alimentaire ?

Si la cantine n’est pas en mesure de lui fournir des repas adaptés, un projet d’accueil individualisé (PAI) peut être mis en place. Il vous incombe alors d’apporter les aliments nécessaires mais aussi de fournir les contenants adaptés à leur transport. Ces derniers doivent être parfaitement étiquetés.

Combien coûte le service de restauration scolaire ?

Il n’existe pas de tarification unique pour la cantine scolaire. Ce sont les collectivités territoriales qui fixent le prix du repas sans toutefois qu’il puisse excéder leurs propres frais en la matière une fois les subventions déduites.

Dans le primaire, le prix de la cantine est généralement calculé à partir du quotient familial mais, quel que soit le niveau scolaire, il est évalué selon les ressources et la composition du foyer.

À noter que des aides de la CAF, du fond social des cantines, du fond social collégien ou du fond social lycéen peuvent venir soutenir les familles aux revenus les plus modestes. De plus, la loi garantie un accès égal à la cantine pour tous les enfants quelle que soit la situation financière de leurs parents.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !