Soldes : le passage de 6 à 4 semaines ne changera pas les habitudes de consommation

Au mois de janvier 2018, le gouvernement d’Edouard Philippe a décidé que la durée de la période des soldes allait évoluer, et ce dès 2019, en passant de 6 à 4 semaines. Si certains y ont vu une véritable révolution, il ne devrait rien en être. En effet, tout laisse penser que ce changement ne devrait avoir aucun impact sur les habitudes de consommation. D’ailleurs, les commerçants se réjouissent plutôt de ce changement à venir.

La durée des soldes va changer dès 2019

La période des soldes réduite d’un tiers dès 2019, et alors ?

Alors que les soldes d’été ont débuté ce mercredi dans la plupart des régions françaises, force est de constater que c’est la dernière fois qu’elles vont durer 6 semaines. En effet, dès l’année 2019, la période qui leur est consacrée sera amputée d’un tiers. Autrement dit, des bonnes affaires pourront être réalisées pendant 4 semaines seulement.

Cette mesure annoncée en janvier 2018 par le gouvernement français aurait pu attirer les foudres de certains. Pourtant, les réactions ont été peu nombreuses et la majeure partie d’entre elles a été positive.

Il faut dire que ce changement ne devrait avoir qu’un impact très limité sur les habitudes de consommation. D’ailleurs, selon l’Observatoire Société et Consommation (Obsoco), les commerçants sont globalement ravis de cette évolution.

Ceci s’explique assurément par le fait qu’au-delà des 4 semaines de soldes, les bonnes affaires sont très rares et que les consommateurs sont peu nombreux à s’intéresser aux articles restants, car il y a moins de choix sur les couleurs, les modèles ou encore les tailles.

Ces dernières années, le chiffre d’affaires des ventes durant les soldes n’a cessé de fondre, les clients privilégiant les ventes privées ainsi que les nombreuses opérations de promotion qui rythment le calendrier comme le Black Friday, le Cyber Monday ou encore les French Days.

D’ailleurs, le gouvernement n’exclut pas de compenser les deux semaines retirées de la période des soldes par une période courte de promotion au printemps ou à l’automne pouvant prendre la forme des événements commerciaux préalablement cités. Reste maintenant à définir le bon calendrier pour que cette nouvelle opération puisse s’installer durablement.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !