Sécurité routière : bientôt des cendriers obligatoires dans les voitures ?

On ne compte plus les départs de feu découlant directement de mégots jetés par les fenêtres des voitures. Cet acte qui paraît anodin pour certains représente un véritable risque, et Nathalie Delattre, sénatrice de la Gironde, entend bien lutter contre cela. À des fins préventives, elle évoque la possibilité de rendre les cendriers obligatoires dans toutes les voitures, pour éviter les comportements dangereux et, à l’inverse, encourager les bons réflexes.

Une sénatrice veut rendre les cendriers obligatoires dans les voitures

Près d’un Français sur six jette ses mégots par la fenêtre

La fondation Vinci Autoroutes a demandé un sondage à Ipsos, pour savoir à quel point les Français avaient tendance à effectuer ce geste dangereux : ils seraient 16 %, soit près d’un sur six, à jeter leurs mégots par la fenêtre… sans même savoir ce qu’ils risquent en commettant une telle infraction.

Au-delà de contraventions, le journal Le Parisien alerte surtout sur le risque d’incendie, considérablement augmenté par ces actes de négligence. Dans certaines communes où la sécheresse fait fureur, comme à Saint-Jean-d’Illac, des arrêtés prohibent la consommation de cigarettes dans les voitures sans cendrier jusqu’au 30 septembre 2019 inclus.

Mais Nathalie Delattre souhaite aller bien plus loin, considérant que sans cendrier, tous les occupants des voitures ont la fâcheuse tendance de jeter systématiquement leur mégot par la fenêtre, un véritable fléau et un « désinvestissement des constructeurs » selon elle.

La sénatrice rajoute que cet « accessoire de base », qui représente un faible coût, permettrait de limiter considérablement les incendies, qui détruisent chaque année des hectares et des hectares de forêts.

À l’heure actuelle, on observe paradoxalement que les cendriers disparaissent des voitures : c’est toujours une possibilité pour les acheteurs, mais les constructeurs les proposent seulement en option. Certains préfèrent faire cette économie et sélectionner d’autres fonctionnalités plus attractives. Nathalie Delattre fait appel au civisme des fabricants pour qu’ils les réinstallent sans surcoût spécifique pour les consommateurs.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. abgefabie80 3 août 2019 - 19 h 55 min

    Tout le monde ne fume pas, c’est ridicule de vouloir rendre ça obligatoire.