Erreur en votre faveur banque, colis, salaire : Comment réagir ?

Le virement de votre salaire est étrangement élevé, vous recevez un colis à votre domicile alors que vous n’avez rien commandé ou d’autres erreurs surviennent en votre faveur ? Voici quelques conseils que nous avons décidé de vous partager afin que vous puissiez réagir avec pertinence !

erreur de la banque

Que faut-il faire en cas d’erreur en votre faveur ?

 

1. Mon patron m’a versé un salaire plus élevé que prévu sur mon compte bancaire

Hélas, vous devrez rembourser les sommes trop perçues. En effet, l’entreprise peut vous retirer la somme trop perçue, sur votre prochain salaire. En cas de difficultés, vous pouvez toujours négocier un échéancier de remboursements.

Il est important de savoir qu’un salaire (SMIC ou non) ne peut être inférieur à 524,68 euros qui est le montant du RSA mensuel pour une personne seule.

2. Le facteur me livre un colis alors que je n’ai rien commandé

Vous pouvez naturellement refuser le colis si vous vous apercevez qu’il ne vous est pas destiné. Si vous l’acceptez, sachez que l’expéditeur pourra vous le réclamer. Cependant les frais de port seront à sa charge.

Après un certain délai sans demande de l’expéditeur, vous pourrez considérer que le colis est votre.

3. J’ai fait un chèque et le montant crédité au destinateur est inférieur

Si par exemple, vous faites un chèque de 500 € à votre garagiste et que la somme qui lui est créditée est de 5 €, alors surtout ne faites rien. Inutile de refaire un chèque car vous payerez deux fois.

C’est à la banque du destinataire de faire le nécessaire auprès de la vôtre.

4. Erreur de la banque en votre faveur

Il se pourrait qu’un jour, une somme soit créditée sur votre compte bancaire alors que celle-ci ne vous est pas destinée. La banque dès qu’elle s’apercevra de son erreur, annulera l’opération*.

  • *AOCT : Annulation d’opération compensée à tort.

5. A la caisse, le prix flashé est inférieur au montant réel

Un erreur de prix sur le ticket de caisse ? La faute incombe au commerçant car il doit vendre le produit au prix indiqué sur l’étiquetage, même si il y a une erreur. Cependant si cette dernière est flagrante, la vente peut être annulée.

Si vous avez pris un vélo d’une valeur de 250 € et qu’à la caisse le montant est de 2.5 €, alors on peut considérer qu’il s’agit d’une erreur dite « grossière ».

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !