Des potagers bientôt dans les écoles, collèges et lycées ?

Ségolène Royal combat la pollution automobile avec la mise en place au 1er janvier prochain de pastilles de couleurs destinées à favoriser les véhicules les moins polluants.

Autre chantier mis en place par la Ministre de l’environnement, la création de potagers dans les institutions scolaires dans le but de lutter contre le gaspillage alimentaire. Explications.

Potagers à l'école

Si la loi de transition énergétique a retoqué une disposition concernant le gaspillage alimentaire visant à interdire aux grandes surfaces de jeter la nourriture, Ségolène Royal revient à la charge en s’appuyant sur une autre disposition de la loi – cette fois validée : une disposition qui prévoit l’incitation des entreprises, hôpitaux, maisons de retraite et écoles à faire des efforts dans ce domaine.

Afin de lancer concrètement les choses, la Ministre va lancer « un appel à projets auprès de toutes les écoles, collèges et lycées. Les mille premières écoles qui feront un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire -parce que ça fait partie aussi de l’éducation à l’environnement- seront dotées d’un potager, d’un coin nature ». La création de ces carrés de verdure restant à définir avec le concours des associations de la ville et des agriculteurs du secteur.

Au-delà de la seule visée anti-gaspi, Ségolène Royal précise « Je vois dans les écoles qui ont déjà mis en place ces coins nature le plaisir que ça a apporté aux élèves, l’éducation à l’environnement que cela (leur) apporte également (…) et la production directe, un peu symbolique »

En effet, certaines écoles s’enorgueillissent de leur potager. A l’image du collège Compère-Morel de Breteuil qui bénéficie d’un espace de 100 m² en lisière de ses bâtiments. Les 540 élèves réapprennent alors la notion de saisonnalité et se surprennent à déguster – avec plaisir – des fruits et légumes qu’ils font pousser.

Avec un potager à l’école, on atteint un but pluriel !

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !