L’indemnité kilométrique vélo finalement plafonnée !

Alors que la COP21 bat son plein au Bourget, le gouvernement Valls a décidé de revenir sur l’une de ses mesures en matière écologique. En effet, il a décidé que l’indemnité kilométrique vélo serait finalement plafonnée.

200€ maximum pour l’indemnité kilométrique vélo

L’indemnité kilométrique vélo ne pourra dépasser les 200 € par an

 

Alors que la start-up britannique Bitwalking envisage de rémunérer les individus lorsqu’ils marchent, l’Etat Français s’était lui engagé à récompenser les salariés qui se rendent en vélo au travail.

Dans la loi sur la transition énergétique, les députés avaient effectivement instauré une indemnité kilométrique vélo forfaitaire et exonérée d’impôts, une mesure visant à inciter le plus grand nombre à aller travailler en deux-roues non motorisé plutôt qu’en voiture.

Toutefois, alors même que se tient à Paris la COP21, une grande conférence dédiée au climat, le gouvernement français a semble-t-il changé d’idée quant à l’indemnité kilométrique vélo puisque cette dernière va finalement être plafonnée à 200 € par an.

Pour justifier ce changement de cap, le gouvernement considère que la proposition des députés n’est pas conforme aux principes des frais professionnels. Ainsi, une indemnité kilométrique vélo plafonnée à 200 € permet une parfaite égalité avec ce que perçoit un salarié utilisant sa voiture.

Afin d’être le plus juste possible, le plafond a été calculé en prenant pour base les frais réels engagés pour un trajet aller-retour de moins de 4 kilomètres et ce sur 210 jours.

Des ajustements qui ne font pas l’unanimité

 

Ce n’est néanmoins pas le seul changement que connait cette mesure puisque s’il semblait obligatoire, dans un premier temps, que l’employeur prenne en charge cette indemnité, cela semble désormais facultatif.

Ce revirement a d’ores et déjà beaucoup fait parler dans l’hémicycle puisque si le groupe écologiste ne semble pas comprendre de tels ajustements alors que la ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, s’est réjouie de l’indemnité vélo il y a quelques heures encore, d’autres estiment qu’il est normal de traiter tous les modes de transport de la même façon.

En effet, comme l’ont dénoncé plusieurs députés de province, « le vélo est essentiellement utilisé à Paris et dans les grandes villes » et il ne peut pas l’être partout.

Pas sûr que l’écologie sorte en tout cas gagnante de tout cela…

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !