HLM : Un locataire sur cinq a du mal à payer son loyer

C’est une enquête de l’Union sociale pour l’habitat USH qui le révèle, en 2014 un habitant sur cinq du parc HLM en France avait eu des difficultés pour payer son loyer. S’il faut relativiser les chiffres qui comprennent moins d’un tiers de retards de paiement de trois mois ou plus, on peut se dire que les récentes coupes dans les allocations logement ne vont sans doute pas améliorer la situation.

1 locataire sur 5 en hlm a du mal a payer son loyer

795 000 ménages locataires en HLM ont eu des difficultés de paiement en 2014

Selon l’USH, au 31 Décembre 2014 18.5% des familles soit 795 000 ménages locataires vivant en HLM étaient en retard de paiement concernant la mensualité de leur loyer. Si les chiffres sont en baisse par rapport à 2013 ou ils atteignaient 22%, ils restent toutefois supérieurs à 2012 ou l’on comptait 17.5% de ménages en difficulté de paiement.

Alors que la trêve hivernale vient tout juste de débuter, l’étude recensait, toujours pour l’année 2014 quelques 6.4% des foyers accusant un retard de trois mois ou plus. Quant aux locataires dont l’impayé serait supérieur à un an, les offices HLM en comptaient environ 56 000 soit à peine plus d’1% du parc.

Pourtant, les procédures contentieuses et autres commandements de payer affichaient une nette hausse mis en relation avec les chiffres des années précédentes.

L’étude compte pas moins de 150 000 commandements de payer, 75 000 assignations en justice ainsi que 32 000 commandements de quitter les lieux, soit des hausses respectives de 36 000, 17 000 et 4 000 demandes supplémentaires par rapport aux années précédentes.

On compte également 21 000 demandes d’expulsions prononcées en 2014 dont un tiers ont été exécutées soit environ 7 000, ce qui représente une hausse de 16.7% sur un an.

On peut alors raisonnablement se poser la question de l’impact des différents coups de rabots mis en place récemment sur les allocations logement à savoir la dégressivité des APL prononcée en Juillet et la prise en compte du patrimoine familial supérieur à 30 000€ dans le calcul de l’APL en vigueur depuis le mois d’Octobre.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !