Bientôt, la distribution de « chèques eau » pour les ménages modestes

Le Sénat vient de valider l’amendement du gouvernement relatif au projet de loi « Engagement et Proximité » : les collectivités qui le souhaiteront (base de volontariat) vont pouvoir mettre en place un « chèque eau » à destination des ménages français les plus modestes. Au-delà des tarifs spécifiques et aides, il pourrait y avoir un accompagnement administratif et une sensibilisation à une meilleure consommation de l’eau.

Le « chèque eau », validé par le Sénat pour les collectivités désireuses d’aider les plus démunis

Le Sénat vient de valider les « chèques eau » pour les plus démunis

Une « tarification sociale » de l’eau avait été évoquée par la loi Brottes en 2013 : aujourd’hui, le Sénat vient – à l’unanimité – de valider un amendement visant à l’expérimenter.

Concrètement, les collectivités qui le souhaitent pourront mettre en place un dispositif de « chèque eau », à l’image du chèque énergie déjà disponible pour certains foyers français. Un mécanisme pour alléger la facture de ces ménages.

Au-delà de ce soutien financier et des facilités de paiement, les collectivités pourront également mettre en place un accompagnement – au niveau administratif et au niveau d’une meilleure maîtrise de l’eau (recherche de fuite, comment l’économiser…).

Aujourd’hui, l’expérimentation de cette tarification de l’eau est déjà opérationnelle dans une cinquantaine de villes françaises. A l’image de Rennes qui permet depuis juillet 2008 à 20 000 bénéficiaires de toucher 30 € par mois au titre du « chèque eau ». Une aide majorée de 30 € supplémentaire par enfant au-delà du troisième.

Source : Capital

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !