Hausse des prestations sociales et tarification des artisans : Tout ce qui change au 1er avril 2017

À compter du 1er avril 2017 certaines mesures entrent en vigueur et pourront peut-être vous concerner. Depuis la hausse du montant des prestations sociales jusqu’à l’obligation d’indications tarifaires sur internet pour les artisans intervenant à domicile sans oublier la mise en ligne des résultats des contrôles sanitaires pour les établissements à vocation alimentaire, découvrez tout ce qui évolue dans les prochains jours.

ce qui change au 1er avril

Les changements en France au 1er avril 2017

Alors que les enfants seront occupés à coller des poissons d’avril dans le dos de leurs camarades, les parents quant à eux auront à se préoccuper de plusieurs changements dont certains pourront les impacter directement.

1. Hausse des prestations sociales

À compter du samedi 1er avril, l’ensemble des prestations sociales et familiales sera revalorisé à hauteur de 0,28%. À noter que les retraites ne sont pas concernées puisque leur mise à jour se fait chaque année au mois d’octobre. Sont concernées les :

  • Prime d’activité
  • RSA (Revenu de Solidarité Active)
  • AAH (Allocation Adulte Handicapé)
  • ASS (Allocation de Solidarité Spécifique)
  • Pensions d’invalidité
  • ASI (Allocation Supplémentaire d’Invalidité)
  • Aspa (Allocation de solidarité aux personnes âgées)
  • Plafonds CMU (Couverture maladie Universelle) et ACS (Acquisition d’une Complémentaire Santé)
  • Indemnités en capital et rentes d’accident du travail
  • Base de calcul des allocations familiales et prestations familiales
  • ATA (Allocation Temporaire d’Attente)

2. Affichage en ligne des tarifs des artisans

Annoncée au mois de janvier, la mesure entre en vigueur ce premier avril. Dès lors les artisans plombiers, serruriers ou encore chauffagistes devront, s’ils possèdent un site internet y indiquer clairement et dans le détail l’ensemble de leurs tarifs.

Devront également être précisés les éventuels dépassements ou suppléments comme les frais de déplacement, l’établissement payant ou non d’un devis …

3. Plus de transparence pour les agences immobilières

De la même façon que les artisans intervenant à domicile, les professions intermédiaires pour les ventes, les locations et les sous-locations non saisonnières, autrement dit et pour la plupart les agences immobilières seront dans le cadre de la loi Alur, dans l’obligation d’afficher l’ensemble de leurs tarifs TTC.

Ainsi les prix devront être indiqués à l’entrée des agences et sur leurs vitrines, sur les vitrines publicitaires à l’extérieur et bien entendu sur les pages des sites internet et des annonces.

4. Mise à disposition des résultats sanitaires des établissements d’alimentation

À compter du 3 avril, il sera possible pour chacun de consulter les résultats des contrôles sanitaires effectués par les autorités compétentes dans les établissements d’alimentation tels que les restaurants, cantines scolaires, mais aussi boulangeries, poissonneries ou encore abattoirs.

Il sera, pour en savoir plus, nécessaire de se connecter au site alim-confiance.gouv.fr, et d’entrer le nom ou l’adresse de l’établissement recherché afin de voir s’afficher la date du dernier contrôle ainsi que les résultats classés selon quatre échelons de « très satisfaisant » à « à corriger de manière urgente ».

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !