Grève des routiers : Quelles réserves de carburant pour la France en cas de pénurie ?

Depuis ce lundi 25 Septembre 2017 au matin les syndicats des transporteurs routiers appellent leurs conducteurs à cesser le travail et à entamer des opérations de blocage un peu partout en France laissant ainsi planer le risque d’une pénurie de carburant. Si cette grève reconductible et cette hypothèse devaient se confirmer, quelles sont les réserves stratégiques de carburant en France et comment peuvent-elles être utilisées ?

quelles reserves carburants france

Quelles réserves de carburant en France ?

La grogne se cristallise autour des réformes ordonnées par la nouvelle loi Travail et comme souvent, les routiers sont aux premières loges lorsqu’il s’agit de contester. Pourtant, si le blocage du pays s’est plusieurs fois révélé être une stratégie efficace, il engendre un certain nombre de problèmes partout en France, comme la menace d’une pénurie de carburant.

Mais la France peut-elle réellement voir toutes ses pompes à l’arrêt ? Si oui comment seraient utilisées les réserves stratégiques et auriez-vous le droit d’acheter tout le diesel ou toute l’essence que vous souhaitez ?

Bien que les syndicalistes aient appelé les Français à faire le plein de leurs véhicules le plus rapidement possible, la pénurie n’est pas une scénario réellement envisageable en France.

D’une part le pays compte sept raffineries et un peu moins de 11 000 pompes à essence au 1er janvier 2016, de l’autre l’État peut compter sur 93 sites de stockage dont 84 dépôts commerciaux, 8 raffineries et 1 site de cavités salines souterraines.

Pour quelle autonomie ?

Bien entendu il ne s’agit pas d’utiliser les réserves dès lors que l’essence et le diesel commencent à manquer. Ces sites ont essentiellement pour but de préserver la souveraineté nationale, autrement dit d’assurer le fonctionnement des infrastructures indispensables en cas de besoin.

Toutefois il faut ajouter aux réserves constituées par le pays, une obligation faite aux pétroliers de constituer des stocks de réserve en propre mais aussi en déléguant une partie de leur carburant au Comité professionnel des stocks stratégiques pétroliers (CPSSP).

Ainsi la France dispose en moyenne et en permanence de 90 jours de réserve d’importation, lesquels constituent environ 61 jours de consommation. Il parait donc assez peu probable (mais pas impossible) qu’une grève dure assez longtemps pour assécher toutes les pompes à carburant de France, puis épuiser les réserves du pays.

Donc, est-il utile de faire le plein ou de remplir des bidons ?

C’est pourquoi les pouvoirs publics appellent les conducteurs à chaque nouveau mouvement de grève des routiers, à ne pas paniquer et à ne pas se ruer sur les pompes pour faire le plein ou remplir des bidons d’avance. C’est ce comportement en effet, qui risque le plus souvent d’aggraver la situation et de la rendre intenable beaucoup plus rapidement.

Cependant notez que si vous souhaitez remplir des jerricans ceux-ci doivent être homologués et ne pas dépasser 5 litres pour dépanner votre véhicule. Des bidons de 20 litres sont tolérés pour alimenter le matériel de jardinage.

Toutes ses règles ne valent bien entendu que si le préfet ne prend aucun arrêté supplémentaire, notamment pour interdire le transport de carburant le temps que la crise s’estompe.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !