La France numéro 1 en dépenses publiques

Actuellement la France est le pays le plus dépensier de l’Europe, selon le magazine Capital car elle vient juste de passer devant le Danemark et la Finlande. On peut donc se demander dans quels domaines les dépenses publiques sont les plus importantes et comment faire pour les diminuer !

depenses publiques france

La France 1ère en dépenses publiques

 

Les dépenses publiques représentent les sommes engagées par l’État, la sécurité sociale, les collectivités territoriales ainsi que les organismes qui y sont rattachés. Elles sont ensuite financées par les prélèvements obligatoires, par les ressources propres et les emprunts.

Cette année, la France a dépensé l’équivalent de 57.1% de son PIB. Selon le rapport de France Stratégie, la France dépenserait plus dans tous les domaines mais ceux qui arrivent en tête sont la défense, les affaires économiques, la protection de l’environnement et la culture.

En revanche les dépenses liées à l’investissement qui servent à faire progresser la compétitivité du pays, sont au plus bas, seulement 65 milliards d’euros soit 4.3%.

Les solutions pour les diminuer

 

Le gouvernement propose plusieurs pistes pour diminuer les dépenses publiques. Celle que vous connaissez déjà, concerne le découpage des régions de France en 13 unités. Ce changement permettrait de faire des économies dans les communes et les régions mais le chômage risquerait de s’accroître car de nombreux postes seront certainement supprimés.

Le domaine de l’enseignement est également à revoir car les décrochages scolaires sont nombreux et le redoublement coûterait 2 milliards d’euros chaque année . On peut également s’interroger sur le nouveau rythme scolaire de la rentrée des classes 2014 2015 et les dépenses qui vont être engendrées à cette occasion.

Autre idée pour diminuer les dépenses liées au domaine de la santé, pour cela plusieurs solutions seraient envisagées :

  • Éliminer les médicaments inutiles car en France, il y a 4 600 médicaments vendus sous 15 000 formes différentes alors que l’été dernier, 9 médecins ont démontré que 100 médicaments pouvaient soigner 95% des pathologies.
  • Mettre en avant les génériques car les laboratoires auraient tendance à les discréditer puisqu’ils rapporteraient moins.
  • Favoriser la médecine ambulatoire, le patient rentre à son domicile tout en ayant un suivi médical.
  • Ne pas aller chez le médecin ou à l’hôpital pour rien.

En appliquant ces idées, les économies seraient de 40 millions d’euros soit 2 points du PIB et le tout en améliorant la qualité du pôle santé.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !