La pastille verte de retour pour les véhicules propres dès Avril 2015 ?

Depuis son arrivée au gouvernement, la Ministre de l’écologie Ségolène Royal, n’a de cesse de faire des véhicules propres sont cheval de bataille. Dès aujourd’hui, le Premier Ministre M. Valls devrait annoncer une série de dispositifs écologiques visant à favoriser l’achat puis l’utilisation des véhicules verts en France. Mises en applications avant l’été, ces mesures ont une résonance toute particulière avec l’annonce de la Conférence Mondiale pour le Climat qui se tiendra en fin d’année 2015 à Paris.

des aides pour les véhicules propres

Des mesures pour accélérer le développement de la voiture verte en France

Parmi les grands enjeux de la Conférence Mondiale sur le Climat 2015 se trouvent la réduction des pesticides qui tuent les abeilles et menacent notre écosystème, la diminution des aides françaises destinées à la création de centrales à base de charbon dans les pays en voie de développement et la réduction de la pollution de l’air que nous respirons. En ce qui concerne ce dernier point, la Ministre Ségolène Royal a annoncé une série de mesures visant à développer le marché des véhicules propres en France.

  • 1/ Une pastille verte pour les véhicules non polluant

Il s’agirait de mettre en place une vignette à apposer derrière le pare brise de chaque véhicule et visant à indiquer clairement et simplement son impact écologique sur l’environnement grâce à un code couleur. La pastille verte (sorte de certificat qualité de l’air), délivrée par exemple aux véhicules électriques, leur permettrait de circuler en toute confiance et, on peut l’imaginer, même lors des pics de pollution pendant lesquels la circulation est au moins alternée.

  • 2/ Un bonus de 10 000€ pour l’achat d’un véhicule électrique

Très simplement et à priori dès le mois d’Avril, un bonus de 10 000€ devrait être appliqué à l’achat d’un véhicule électrique en remplacement d’une voiture diesel. On indique même que l’administration devrait être désignée pour donner l’exemple, et bientôt « rouler propre ».

  • 3/ Un crédit d’impôt de 30%

Pour l’installation d’une borne de recharge électrique (destinée aux voitures électriques) à votre domicile, un crédit d’impôts de 30% sera accordé. Une mesure qui devrait aider les propriétaires de maisons individuelles à se décider pour les véhicules non polluants.

Organisatrice de la prochaine Conférence Mondiale sur le Climat, la France se doit de montrer l’exemple en matière environnementale.  Si, en même temps, le gouvernement peut offrir un coup de pouce au budget de ceux de ses citoyens qui vont dans ce sens, pourquoi pas ?

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !