Écologie : Nicolas Hulot va alourdir le montant de la taxe carbone de 40%

Jusqu’ici relativement discret, le médiatique ministre de la Transition écologique devrait très prochainement annoncer toute une série de mesures dont notamment, une augmentation de 40% d’ici à 2030 du montant de la taxe appliquée à la tonne de carbone. De la même façon, Nicolas Hulot pourrait signifier la fin de nombreux permis de recherche d’hydrocarbures et des centrales à charbon.

augmentation taxe carbone

De 100€ à 140€ la tonne de CO2 d’ici 2030

L’objectif de l’Élysée n’est pas peu ambitieux puisqu’il s’agirait d’atteindre la « neutralité carbone » à l’horizon 2050. Afin d’y arriver, le nouveau ministre de la Transition écologique compte mettre en place diverses mesures inédites tant dans les faits que dans le degré d’engagement du pays en se basant notamment sur l’accord contre le réchauffement de la Terre signé à Paris en décembre 2015.

Augmentation de la taxe carbone

Dans son « Plan Climat », Nicolas Hulot aurait notamment prévu d’augmenter le montant de la taxe payée sur la tonne de carbone. De 100€ celle-ci passerait à 140€ d’ici à 2030, soit une augmentation de 40% qui ne devrait sans doute pas passer inaperçue.

La loi sur la transition énergétique de 2015 prévoyait jusque-là une hausse de la fiscalité verte qui n’allait déjà pas manquer de faire augmenter les prix notamment du diesel, du fioul et du gaz naturel. Ce nouvel objectif devrait donc à l’image d’autres décisions prises récemment par le gouvernement, impacter le portefeuille des Français même s’il est pour le moment difficile de dire dans quelle mesure.

De plus, il faudra y ajouter l’élévation du prix du gazole pour rejoindre celui de l’essence et ce avant 2022.

Toutefois, le gouvernement pourrait mettre en place une prime pour le remplacement des véhicules diesel d’avant 1997 et des véhicules essence d’avant 2001 par un véhicule propre.

D’autres mesures favorables à l’écologie

Si la hausse de la taxe sur la tonne de carbone devrait être la mesure phare du projet, d’autres actions sont prévues dans le cadre du « Plan Climat » de Nicolas Hulot.

Le gouvernement songerait en effet à remettre en place une écotaxe qui viserait toujours les poids lourds en circulation sur nos routes. Le ministre de la Transition écologique devrait également aller dans le sens de l’interdiction des permis de recherche d’hydrocarbures et également de celle de la fermeture des centrales à charbon d’ici à 2022.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !