Démarchage à domicile : Engie épinglée pour des pratiques abusives

Que vous soyez ou non déjà client chez Engie, vous ignorez peut-être encore que le principal fournisseur de gaz français commercialise également des contrats d’électricité. Pourtant, dans un secteur devenu plutôt concurrentiel, l’entreprise cherche à le faire savoir en employant divers moyens et notamment la technique pas toujours appréciée du démarchage auprès des particuliers.

demarchage abusif

Le démarchage, une technique parfois envahissante

Depuis 2007, le marché des contrats d’électricité et de gaz est ouvert à la concurrence pour les professionnels comme pour les particuliers.

Aussi, les fournisseurs historiques que sont EDF et Engie (ex GDF Suez) ont-ils dû faire face à l’arrivée de nouveaux opérateurs aux prix parfois plus attractifs, comme à de nouvelles pratiques plus économiques, à l’image de l’achat groupé d’énergie.

Ainsi dès 2014, Engie s’est mis au démarchage non seulement afin de vous proposer des contrats de gaz, mais également des contrats d’électricité. Et pour cela, l’entreprise fait appel à ses salariés, mais aussi à des sous-traitants chargés de se rendre directement au domicile des potentiels clients afin de leur présenter les avantages d’un éventuel contrat.

Pourtant, selon le magazine 60 Millions de Consommateurs, certains démarcheurs n’hésiteraient pas à abuser de la patience des personnes qui leur ouvrent la porte en invoquant de fausses raisons pour les faire signer plus facilement. Ainsi par exemple, Engie aurait racheté EDF et la signature d’un nouveau contrat serait obligatoire, ou EDF ne s’occuperait plus des particuliers, la clientèle étant confiée là encore à Engie.

Toutefois l’entreprise se défend et invoque des sanctions envers les vendeurs indélicats et un rappel systématique des titulaires de nouveaux contrats afin de s’assurer de leur consentement. Appel qui, selon les personnes interrogées n’aurait pas toujours lieu.

Quoi qu’il en soit, il faut garder en tête que la signature de ce type de contrat bénéficie d’un délai de rétractation de 14 jours pendant lequel le client a le droit de changer d’avis.

De plus, le changement de fournisseur d’énergie est aujourd’hui facilité et sans frais, rien n’interdit donc de faire un essai puis de passer sous une autre enseigne, moyennant évidement le paiement des consommations ainsi que les formalités habituelles.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !