Cueillette de champignons : Quelles sont les règles à respecter ?

Tous les ans aux alentours du mois de septembre, un peu plus tôt cette année, les amateurs de champignons frais enfilent leurs chaussures de randonnée et partent à l’assaut des sous-bois. Pourtant, bien que tout le monde ne le sache pas, la cueillette des champignons est une activité particulièrement réglementée. Lieux de récolte et quantités maximum par foyer sont en effet clairement précisés.

regles cueillette champignons

Des règles précises pour la cueillette de champignons

Première chose à savoir lors d’une balade en forêt qu’il s’agisse de cueillir ou pas des champignons, l’endroit appartient toujours à quelqu’un. Il peut s’agir de l’État, d’une collectivité locale, d’une entreprise ou d’un particulier. Donc quel que soit le cas, les champignons qui s’y trouvent aussi, que le territoire soit délimité ou non et que la propriété privée soit indiquée ou non par un panneau.

Ainsi que le précise l’article 547 du Code civil, une autorisation est donc indispensable pour pouvoir les prélever.

En cas de contrôle et à défaut de pouvoir la présenter, les cueilleurs encourent une amende d’un montant de 150€. il faut toutefois préciser que la plupart des propriétaires tolèrent les ramasseurs de champignons, dans une certaine limite.

Un volume de cueillette limité par foyer

Vous avez trouvé une forêt publique adaptée à votre collecte ? C’est parfait, mais sachez que vous ne pouvez pas pour autant rapporter à la maison autant de champignons que vous le souhaitez. La cueillette est en général limitée à 5 litres par jour et par foyer, soit environ la contenance d’un panier de taille moyenne.

Si vous dépassez cette limite et toujours en cas de contrôle, vous encourez une verbalisation à hauteur de 750€ pour 5 à 10 litres de champignons cueillis et jusqu’à 45 000€ d’amende assortis de 3 ans de prison au delà de 10 litres.

De plus, certaines espèces de champignons pourront voir leur ramassage restreint et même complètement interdit. Pensez à vous renseigner en mairie avant de vous lancer. Un arrêté préfectoral vous indiquera le cas échéant les espèces concernées ainsi que les dates de restriction ou d’interdiction. Il n’est par exemple pas autorisé de ramasser plus de deux litres quotidien de pleurote du panicaut en Lozère.

Comment s’y prendre pour ramasser des champignons ?

En matière de ramassage de champignons, les amateurs disposent de deux interlocuteurs privilégiés, l’Office des forêts et leur pharmacien. Le premier se fera un plaisir de les conseiller quant au matériel à emporter (une bonne paire de chaussures pour un déplacement à pieds, un couteau et un panier rigide), tandis que le second pourra les renseigner en cas de doute sur certaines espèces et notamment leur toxicité.

Enfin pour bien cueillir un champignon sans l’abîmer, coupez-le à la base du pied sans prendre la partie inférieure ou ramassez-le entier en faisant attention à ne pas le déraciner.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !