Le congé maternité intégralement pris en compte pour la retraite

Lorsque l’on attend un enfant, le fait de prendre un congé maternité est bien plus qu’agréable. En réalité, il est nécessaire de se reposer avant et après l’arrivée du bébé.

A ce titre, beaucoup de femmes devaient, auparavant, choisir entre la prise d’un congé maternité et l’arrivée plus ou moins tardive de la retraite.

En effet, un seul trimestre du congé maternité pouvait, au nom de la retraite, être validé. Le congé maternité de 6 mois ou plus en cas de naissance multiple ou de 3ème enfant donnait, finalement, lieu à une retraite plus tardive.

Aujourd’hui, dans le cadre du respect de la condition de la femme, chaque trimestre du congé maternité sera pris en compte et cette mesure s’appliquera pour les mères d’enfants nés à compter du 1er janvier 2014 mais aussi pour les parents adoptants (1 trimestre validé pour 90 jours de congé d’adoption).

maternité

La retraite plus largement réformée

 

Concrètement, cette mesure qui concerne la condition des femmes enceintes est attachée à une réforme plus large concernant les retraites.

Ainsi, si les femmes constatent une avancée majeure dans le respect de leurs droits, d’autres mesures participent à renforcer les égalités entre les différents individus.

En ce sens, si la durée de la cotisation pour obtenir une retraite à taux plein a été augmentée, un compte de pénibilité a, parallèlement, été mis en place : il permet à ceux qui exercent un métier difficile de partir plus tôt.

Enfin, concernant les femmes, une autre mesure allège leur condition, indépendante du congé maternité : pour valider un trimestre, elles auront besoin de 150 heures travaillées contre 200 auparavant, voilà plutôt une bonne avancée pour les femmes, non ? Qu’en pensez-vous ?

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !