Chèque énergie : Les Français éligibles le recevront à compter du 26 mars

Il y avait jusqu’alors les tarifs sociaux du gaz et de l’électricité. Prochainement le chèque énergie voulu par Ségolène Royal prendra le relais. Les familles bénéficiaires dont les revenus annuels se trouvent dans la limite des plafonds mis en place, percevront donc une aide dont le montant sera modulable en fonction de leur déclaration fiscale. Les premiers chèques seront envoyés à compter du 26 mars prochain.

cheque energie mars

Un simulateur gratuit pour savoir si vous êtes éligible

Versé en une seule fois, le chèque énergie s’adresse aux foyers dont les ressources sont inférieures à un plafond fixé par la loi. Celui-ci est de 7 700€ pour une personne seule et de 11 550€ pour un couple, avec 2 310€ à ajouter par personne supplémentaire dans le foyer.

Selon les premières estimations l’aide devrait concerner environ 4 millions de Français, lesquels peuvent dès maintenant se rendre sur le site chequeenergie.gouv.fr pour tester leur éligibilité grâce à un simulateur gratuit.

Si c’est votre cas, le chèque vous sera envoyé automatiquement sans que vous n’ayez besoin de faire aucune démarche. Les déclarations d’impôt sur le revenu seront utilisées par les services de l’État pour identifier les attributaires.

Pour l’exemple, un couple avec deux enfants et 1 300€ de revenus mensuels recevra un chèque de 76€.

De façon générale le montant du chèque énergie oscillera entre 50 et 230€ selon les situations, à utiliser pour réduire la facture de gaz, d’électricité ou de bois.

Quid des Français qui ne déclarent pas leurs impôts ?

Ce fonctionnement particulièrement simple, soulève toutefois quelques questions comme notamment, celle des Français dont les ressources sont tellement faibles qu’ils ne remplissent pas de déclaration d’impôt. Bien qu’entrant dans la catégorie des ménages bénéficiaires, ceux-ci ne percevront aucun chèque.

De même, le montant de l’aide est annoncée autour de 150€ en moyenne cette année.

Bien que cette somme soit d’ores et déjà annoncée comme revalorisée en 2019 pour atteindre 200€ par foyer, plusieurs associations estiment que ce ne sera pas suffisant pour sortir certaines familles de la précarité énergétique.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !