Amende de stationnement : En 2018 elle vous coûtera entre 10 et 60€ selon les villes

Il s’agit d’une réforme qui vise directement les conducteurs des centres-villes et leurs habitudes de stationnement. Dès le 1er janvier 2018 le « forfait de post-stationnement » prendra la place du procès verbal de stationnement dans plus de 400 agglomérations françaises. Et si de votre avis l’amende était déjà trop élevée, certaines villes iront jusqu’à vous facturer 60€ en cas de non-paiement ou de dépassement du ticket d’horodateur.

pv stationnement

Une amende salée si vous oubliez de payer le parcmètre

La réforme date de 2014 mais n’entre en vigueur qu’au 1er janvier 2018. À compter de cette date, les villes pourront fixer librement le montant de l’amende à régler en cas de non-paiement de l’horodateur, ou de dépassement du temps autorisé.

Si jusque là le procès-verbal dressé est de 17€, il attendra bientôt plusieurs dizaines d’euros selon l’agglomération où vous vous trouvez. La palme du tarif le plus élevé revient à Lyon, rapidement suivie par Paris et Neuilly-sur-Seine.

Il conviendra d’ailleurs de ne plus parler de pv de stationnement, mais de forfait de post-stationnement.

Plus de 400 villes déjà concernées en France

Dans l’hexagone environ 800 municipalités sont concernées par le stationnement payant sur tout ou partie de leur territoire. Actuellement elles sont déjà plus de 400 à s’être déclarées en faveur du forfait de post-stationnement et à avoir annoncé leurs tarifs.

Ceux-ci s’étendent de 10€ à Nancy ou 11€ à Calais pour les villes les moins chères, à 60€ à Lyon ou 50€ à Paris comme à Dijon. Concernant les autres grandes villes de France comme Marseille, Nice, Bordeaux ou Lille, le forfait sera respectivement de 17€, 16€,  30 ou 35€ selon les zones et 17€. Preuve que tout le monde n’a pas décidé d’augmenter drastiquement le montant des pv.

La tentation est pourtant grande. Si les villes vont désormais devoir gérer elles-même le stationnement dans leurs rues, elles en récolteront cependant également les recettes. À terme toutes devront prendre leurs propres dispositions de remplacement.

Les autres amendes de stationnement

Le code de la Route indique différents niveaux d’infraction au stationnement lorsque vous laissez votre voiture au mauvais endroit :

  • Abusif durant 7 jours ou plus sur une zone non prévue ou non autorisée : 35€ majorés à 75€ si défaut de paiement
  • Gênant sur une place de livraison ou un trottoir : 35€ majorés à 75€ avec possibilité de mise en fourrière
  • Très gênant (depuis 2015) sur une voie bus, une place handicapés, un passage piéton ou encore sur une piste cyclable : 35€ ou 135€, dans certains cas majorés à 375 euros
  • Dangereux : 135€ majorés à 375€ avec mise en fourrière, 3 points en moins et suspension du permis de 3 ans maximum

De quoi prendre l’habitude de se garer sur un emplacement gratuit, de payer son ticket de parcmètre ou de se déplacer à vélo et à pied. En plus c’est bon pour la santé !

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !