Allocations chômage 1er juillet 2017 : L’Unedic annonce une revalorisation

Alors que ça n’avait pas été le cas en 2016 sous la présidence de François Hollande, l’Unedic Union nationale interprofessionnelle pour l’emploi dans l’industrie et le commerce, vient d’annoncer la prochaine revalorisation des allocations versées aux personnes à la recherche d’un emploi. Dès le 1er juillet 2017, celles-ci devraient augmenter de 0,65% pour l’immense majorité des allocataires.

revalorisation allocations chomage

Augmentation de l’allocation minimale pour les chômeurs

Annoncée il y a quelques heures, la nouvelle devrait être bien accueillie par les quelques 2,5 millions de personnes qu’elle concerne. En effet, au premier juillet prochain les allocations chômage seront revues à la hausse avec une augmentation de +0,65%.

Alors qu’elles avaient été augmentées de 0,3% en 2015 et 0,7% en 2014 mais qu’aucun accord n’avait pu être trouvé en 2016, la hausse, qui sera cette année légèrement inférieure à 1 point, portera l’allocation minimale journalière à 28,89€ par personne au lieu de 28,67€ selon une décision unanime.

Dès le mois prochain donc, l’allocation minimale, la partie fixe de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) et l’allocation minimale pour les allocataires effectuant une formation seront revalorisées, ce qui représente un petit coup de pouce pour environ 94% des inscrits à Pôle Emploi. À noter que concernant l’île de Mayotte, le montant sera amené à 14,42€.

Réduction du déficit de l’Unedic

Dans le même temps et grâce à la nouvelle convention chômage signée au printemps, l’Unedic annonce une réduction de son déficit de 2 milliards d’euros à l’horizon 2020 avant de se stabiliser un peu en dessous du milliard économisé chaque année.

Avec un objectif avoué de reprise rapide et durable d’emploi pour tous les demandeurs d’emploi, l’Unedic souligne cependant que le changement récent de gouvernement ainsi que différentes inconnues notamment en matière de politique publique pour l’emploi, pourraient faire évoluer cette prévision de façon plus ou moins favorable selon d’éventuels prochains décrets.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !