En 2017, vous ne pourrez plus choisir le collège dans lequel ira votre enfant

Chaque année et spécialement dans les grandes villes, le choix de l’école, du collège ou du lycée des enfants constitue souvent un casse-tête. Toutefois, en région parisienne le problème serait en passe de trouver une solution puisque à l’image de l’affectation des nouveaux lycéens depuis 2008, les prochains élèves à entrer au collège en 2017, ne pourront plus choisir leur établissement scolaire.

adolescents-college

Un algorithme pour décider du collège de votre enfant

Dès la prochaine rentrée 2017, l’académie de Paris devrait mettre en place des secteurs multi-collèges et donner la priorité dans le choix de l’établissement de vos enfants, à un algorithme. La principale raison de ce choix évoquée par François Weil recteur de Paris, la mixité sociale.

Ce logiciel, Affelnet, est d’ailleurs déjà utilisé pour l’affectation des lycéens parisiens depuis 2008 ; voici son fonctionnement. Les étudiants émettent des souhaits d’établissement puis se voient attribuer un certain nombre de points selon trois critères ; les résultats scolaires sur 600 points, le choix d’un établissement de secteur sur 600 points et la qualité de boursier sur 300 points.

C’est ensuite à l’algorithme de les étudier et de déterminer l’établissement d’affectation. À noter l’application d’un bonus pour les élèves boursiers, Affelnet devrait en effet permettre l’accès à de meilleurs établissements pour les élèves socialement en difficulté.

Certains dysfonctionnements dans le logiciel

Toutefois, si l’idée peut paraître équitable, quelques dysfonctionnements sont d’ores et déjà apparus dans ce système d’attribution automatique. Alors qu’ils sont de plus en plus nombreux et de plus en plus prisés par les parents, les établissements privés ne sont pas pris en compte par l’algorithme alors même que ces derniers peuvent choisir librement leurs élèves.

D’autre part des effets pervers ont pu être constatés comme dans le cas du lycée Turgot, 98% de réussite au bac en 2015. L’application d’Affelnet a engendré une explosion des inscriptions d’élèves boursiers en seconde, leur proportion passant de 55% à 83% en 2016, contraignant souvent les élèves non boursiers à un autre choix .

L’expérimentation du logiciel Affelnet appliqué aux collèges débutera à la prochaine rentrée 2017 pour la ville de Paris et 20 autres départements en France.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !