En France, combien vaut la vie d’un citoyen ?

Peut-être la question vous paraît-elle déplacée, toutefois nombreuses sont les personnes à se la poser. En effet, estimer la valeur d’une vie, permet, par ricochet, d’obtenir bien d’autres chiffres notamment dans les domaines de la santé, de la sécurité routière ou de l’environnement.

Mais alors comment est calculée la valeur d’une vie et à combien se monte t-elle en France ?

cout dune vie en france

En France, une vie vaut 3 millions d’euros

Si ce même chiffre était de 550 000€ en 1994, la valeur d’une vie humaine se monte aujourd’hui en France à 3 millions d’euros. Ne voyez là-dedans rien de spirituel quant à la qualité de nos êtres non, il s’agirait plutôt d’évaluer importance financière d’une vie afin de calculer … des seuils de rentabilité.

Systématiquement utilisée depuis les années 1960 et l’engagement de nombreuses politiques de sécurité routière, la valeur d’une vie est aujourd’hui également un critère dans les domaines de la santé et de l’environnement. Le chiffre, très sérieux, provient d’une étude gouvernementale réalisée par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective intitulée « Éléments de révision sur la valeur de la vie humaine ».

Pour prendre un exemple simple, en admettant que la construction d’un rond point coûte 10 millions d’euros, la valeur d’une vie humaine sera utilisée afin de savoir à partir de combien de vies sauvées grâce à cette structure et le ralentissement qu’elle induit, le projet devient rentable.

Comment est calculé ce chiffre ?

De plus en plus utilisée et ce de manière officielle, la valeur d’une vie humaine est obtenue par de complexes calculs mais également par l’étude de la littérature scientifique autour du sujet. Toutefois, deux options principales existent pour la déterminer.

Le calcul de la perte subie par la société au moment du décès d’un individu en est une. En effet, une fois morte une personne ne consomme plus, ne travaille plus et donc ne créé plus de richesses.

On utilise également pour base la somme qu’une personne est prête à investir afin de réduire elle-même son taux de mortalité. Quelques déductions plus loin, la valeur d’une vie apparaît.

Ce rapport, rédigé en 2013 est aujourd’hui très utilisé en grande partie pour la simple et bonne raison que les fonds publics ne sont pas illimités. Toutefois, parler du prix d’une vie reste en France reste assez tabou alors que, dans d’autres pays comme la Grande-Bretagne, il est utilisé jusque dans le cadre des autorisations de mise sur le marché de certains médicaments.

Et vous, que pensez-vous de ce chiffre et de ses utilisations ?

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !