Vitesse, alcool, téléphone au volant : les mesures du gouvernement pour réduire la mortalité sur les routes

Le 9 janvier 2018, le premier Ministre Edouard Philippe a dévoilé le plan d’action du gouvernement pour réduire la mortalité sur les routes. Aussi, au terme d’un Conseil interministériel de sécurité routière qui a pris place à Matignon, ce sont pas moins de 18 mesures qui ont été annoncées. Voici donc sans tarder une présentation des principales choses qui vont changer dans les prochaines semaines pour les usagers de la route.

Une batterie de mesures pour réduire la mortalité sur les routes

Quatre mesures choc pour diminuer le nombre de morts sur les routes

Alors que de nombreuses rumeurs avaient évoqué le durcissement de la sanction en cas d’utilisation du smartphone au volant, d’autres mesures phares du plan d’action du gouvernement n’avaient pas filtré.

Parmi les 18 mesures dévoilées hier, voici donc ce qu’il faut principalement retenir :

La réduction de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. En effet, à compter du 1er juillet 2018, la vitesse maximale sur les routes secondaires à double sens (hors deux fois deux voies) et sans séparateur central sera revue à la baisse (90 km/h à 80 km/h). Cette mesure s’accompagne d’une « clause de rendez-vous » au 1er juillet 2020. Autrement dit, après deux ans d’expérimentation, il sera temps de vérifier si cette mesure a bien permis de sauver de 300 à 400 vies annuellement. Une révision sera alors possible.

Une retenue du permis de conduire en cas d’infraction avec téléphone en main. Parce que le smartphone au volant est « un élément de risque considérable supplémentaire », le gouvernement donne la possibilité aux autorités de retenir le permis de conduire d’un automobiliste ayant commis une infraction avec téléphone en main. La suspension pourra aller jusqu’à 4 mois.

Le recours aux éthylotests antidémarrage pour les conducteurs pris en état d’alcoolémie. Le gouvernement rend obligatoire l’installation d’un éthylotest antidémarrage et un suivi médico-psychologique pour toutes celles et ceux qui se rendent coupables d’une récidive d’infraction en état d’alcoolémie.

Le surplus des recettes de PV reversés aux accidentés de la route. Alors que l’abaissement de la limitation de vitesse sur les routes secondaires est très critiqué, le gouvernement a annoncé un fonds d’investissement pour moderniser les structures d’accueil des accidentés de la route. Celui-ci sera alimenté, entre autres, par le surplus des recettes de procès-verbaux liés aux excès de vitesse sur les routes secondaires.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !