Vignettes Crit’Air : Un contrôle vidéo pour plus de contraventions ?

À Paris elles interdisent tout au long de l’année la circulation des véhicules les plus polluants entre 8h et 20h en semaine, mais d’autres villes les ont adoptés comme moyen d’action en cas de pic de pollution. Obligatoires depuis le 1er juillet dans la capitale, les vignettes Crit’Air peuvent réguler la circulation mais sont encore difficiles à contrôler. Ainsi, leur vérification pourrait bientôt s’automatiser par le biais d’images vidéo.

controle automatique critair pollution

Vignettes Crit’Air seulement 61 verbalisations à Paris

Dans le détail la vignette Crit’Air, qui permet de limiter ou d’interdire la circulation des véhicules selon leur niveau de pollution, est obligatoire à Paris depuis le 1er jullet dernier mais aussi dans l’agglomération lilloise, autour de Lyon, dans le grand Strasbourg et à Grenoble, depuis cet automne. En cas de non-apposition, la sanction prévue est une amende de 68€ pour les automobilistes et les conducteurs de deux-roues.

Cependant la préfecture de Paris, où les véhicules de catégorie 5 et non classés sont interdits sur la chaussée du lundi au vendredi entre 8h le matin et 20h le soir, ne comptabilise depuis le 1er juillet que 61 procès verbaux dressés pour absence de vignette ou interdiction de circulation.

Avec si peu de contraventions comment inciter les automobilistes à appliquer la loi et à se procurer leur vignette d’ailleurs commercialisée pour la modique somme de 4,18€ ?

Une question à laquelle ont tenté de répondre la mairie en accord avec la préfecture.

Ainsi un système de vidéo surveillance pourrait voir le jour afin de contrôler de façon systématique la présence, ou non, de la vignette en question censée être collée et bien visible sur chaque pare-brise. Certainement efficace, un tel dispositif serait malgré tout trop cher à mettre en place en raison de la précision de son objectif.

Toutefois la municipalité ne compte pas rester les bras croisés face à une loi qu’elle souhaite faire respecter. C’est pourquoi à compter du 1er janvier 2018, plus de 1 600 agents de surveillance devraient prendre leurs postes et se consacrer en partie au contrôle de la présence des vignettes Crit’Air sur les véhicules.

Attention donc si vous circulez régulièrement dans l’agglomération, mieux vaudra vous mettre en règle rapidement.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !