Tarifs du gaz et des carburants, CSG : ce qui change au 1er mai 2019

À peine le mois d’avril 2019 terminé, les médias commencent à communiquer autour des changements prévus au 1er mai 2019. Comme chaque mois, certaines nouveautés vont venir impacter – de manière positive ou négative, selon les cas – le budget et la vie quotidienne des Français. Nous résumons pour vous ce à quoi il faut vous attendre pour ce mois printanier : parmi eux, la régionalisation de la taxe sur les produits énergétiques (et notamment le carburant) fait particulièrement peur.

Qu’est-ce qui change pour les Français au 1er mai 2019 ?

Gaz, carburant, CSG : beaucoup de changements dans le portefeuille des Français

Les nouveautés annoncées pour ce 1er mai 2019 vont avoir des conséquences sur le portefeuille d’une grande majorité des Français, car plusieurs concernent les énergies que l’on utilise au quotidien ou encore la CSG du côté des retraités. D’autres mesures sont également utiles à connaître, bien qu’elles concernent une partie moins importante de la population.

Carburant : la taxe régionalisée

La taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), principalement responsable de la hausse des prix des carburants à la pompe, sera désormais soumise à régionalisation. Concrètement, il faut savoir que les taxes les plus faibles seront pratiquées en Corse, et que les plus hautes seront surtout visibles en Île-de-France. Ces variations auront une influence directe sur les prix pratiqués par les stations essence en région.

Gaz : les tarifs baissent encore !

Après plusieurs baisses en février et en avril, les tarifs réglementés du gaz diminuent de nouveau de 0,6 % (dans le détail, 0,4 % de décote pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson et l’eau chaude, 0,7 % pour ceux qui se chauffent au gaz). Ces tarifs devraient de nouveau reculer d’environ 0,45 % en juin prochain. Ils concernent uniquement ceux qui ont opté pour une offre basée sur les tarifs réglementés de l’énergie, sachant que l’on peut aussi solliciter des contrats avec des prix libres.

La CSG diminue pour certains retraités

Pour les retraités jugés « modestes », dont la pension varie entre 1 200 € et 2 000 € par mois, le taux de la CGG passera de 8,6 % à 6,6 %. Courant mai, les personnes concernées par cette réduction devraient toucher le remboursement du surplus versé depuis janvier, car la baisse de la CSG devait être valable dès le début de l’année. Selon les données communiquées par le Ministère de la Santé, 3,5 millions de foyers profiteront de cet allègement.

Mise en circulation de nouveaux billets de 100 et 200 €

Après les billets de 5, 10, 20 et 50 €, les nouveaux billets de 100 et 200 € seront mis en circulation sur toute la zone euro ce mois-ci, à partir du 28 mai très exactement. Ils conserveront les mêmes couleurs et les mêmes monuments, mais feront partie de la série « Europa », personnage de la mythologie grecque. De nouveaux signes de sécurité sont mis en place sur ces coupures, avec lesquelles la Banque Centrale Européenne espère lutter plus activement contre les fraudes.

Des rappels administratifs pour les démarches usuelles

L’administration fiscale rappelle, en pleine période de déclaration des ressources, que la déclaration en ligne reste obligatoire même après la mise en place du prélèvement à la source : si vous ne l’avez pas faite, il n’est pas trop tard pour l’effectuer, mais veillez à ne pas dépasser les délais.

On rappelle aussi aux étudiants qu’ils ont jusqu’au 15 mai pour finaliser leur dossier social étudiants (DSE), procédure unique pour obtenir des bourses pour l’enseignement supérieur et se voir attribuer une place dans les cités universitaires du CROUS.

Plus étonnant, on apprend aussi qu’à partir de maintenant, une nouvelle taxe arrive à Venise. Tous les touristes, quelle que soit la durée de leur séjour (plusieurs heures, plusieurs semaines, etc.), devront payer 3 € à leur entrée sur les lieux. L’argent récolté servira à préserver le bon état des lieux, selon la ville.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !