Salariés : Comment fonctionnent les congés illimités ?

Comme c’est plus souvent le cas aux États-Unis notamment, un certain nombre de start-up françaises ont récemment fait le choix d’offrir à leurs salariés un nombre de jours de congés annuels illimité. Loin de leur desservir, cette technique de management semble même plutôt efficace et ce ne sont pas les salariés, bien qu’encore peu nombreux à en bénéficier, qui vous diront le contraire.

les conges illimites en entreprise c'est quoi

Les congés illimités en entreprise, comment ça marche ?

Si de grosses entreprises comme Virgin ou Netflix ont déjà fait des repos illimités une habitude de travail, on ne peut pas dire que le pli soit vraiment pris en France où l’immense majorité des salariés jongle avec cinq semaines de congés payés chaque année.

Pourtant, depuis peu, certaines sociétés c’est le cas par exemple du moteur de recherche d’emploi « Indeed » mais aussi de la start-up « Pop Chef » ont opté pour le temps de travail auto-géré pour leurs collaborateurs.

Ainsi les chanceux peuvent-ils prendre autant de vacances qu’ils le souhaitent et pour la durée qu’ils estiment nécessaire. Alors qu’aucune obligation n’est prévue, les salariés profitent d’horaires libres et de repos illimités qu’ils peuvent poser sans restriction, le matin pour le jour-même au besoin.

La réussite de ce principe reposerait sur la responsabilisation de chacun et l’atteinte d’objectifs personnels dans l’entreprise. Ainsi chacun sait ce qu’il a à faire et est seul juge des modalités et du temps nécessaires à la réalisation de sa tâche. Il s’agit selon les dirigeants des entreprises concernées, de définir des objectifs clairs et atteignables pour tous.

Après plus d’un an d’expérimentation, que ce soit chez « Indeed » ou chez « PopChef », le constat semble plutôt satisfaisant comme l’indique bfmbusiness.bfmtv.com.

Alors qu’aucun compte n’est tenu quant au nombre de jours utilisés par chacun, le fonctionnement des deux entreprises est assuré et les dirigeants l’assurent, aucun excès n’est à déplorer. Il semble que les salariés concernés soient parfaitement raisonnables et apprécient surtout l’aspect plus souple de ce fonctionnement, notamment ou en cas d’imprévu ou lorsque les enfants sont malades.

L’un et l’autre reconnaissent toutefois un coût à court terme et la difficulté de répercuter ce modèle dans les grandes entreprises comptant plusieurs centaines de salariés. Pourtant, supprimer le stress des jours de congés payés restant vaudrait bien un petit effort non ?

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !