Emploi : Les 10 congés auxquels vous pouvez prétendre

Vous êtes salarié d’une entreprise et la plupart du temps présent à votre poste ? D’ailleurs vous ne vous arrêtez que lorsque vous êtes vraiment malade et que votre médecin vous prescrit un arrêt de travail bien mérité.

Toutefois, savez-vous qu’il existe de nombreux autres types de congés auxquels vous avez droit et ce en fonction des événements de votre vie personnelle ?

types de conges différents

10 congés différents auxquels tout salarié peut prétendre

Certes à chaque mois que vous passez en tant que salarié, vous cumulez des congés payés qui vous serviront à partir en vacances le moment venu et à vous reposer. S’ils sont les plus connus, ils ne s’agit pas là des seuls congés inscrits dans le code du travail, il en existe bien d’autres.

Afin de vous aider à y voir plus clair et surtout à faire valoir vos droits au moment où vous en aurez besoin, découvrez la liste des congés payés ou non pouvant être réclamés par un salarié.

1 – Compte Personnel de Formation

Il s’agit de la possibilité pour un salarié de bénéficier d’un cumul d’heures allouées à la formation de son choix.

Plafonné à 150 heures sur une durée de 8 ans de travail, le CPF est un compte personnel qui suis le salarié tout au long de sa vie active et ce, même s’il change d’entreprise et de métier. Le CPF est financé par l’employeur, un organisme paritaire collecteur agrée, le Pôle Emploi ou la région et donne accès à des formations qualifiantes ou axées sur les connaissances de base et participant à la validation des acquis de l’expérience.

Le CPF peut être utilisé par un demandeur d’emploi sous réserve des financements nécessaires.

2 – Congé de reclassement

Il concerne uniquement les salariés d’entreprises comptant au moins 1 000 personnes pour lesquelles il est obligatoire, et qui seraient menacés de licenciement. Il a pour but de favoriser et d’accélérer le reclassement. Pendant toute sa durée pouvant aller de 4 à 12 mois, le salarié perçoit sa rémunération habituelle et peut même bénéficier d’un bilan de compétences.

conges de formation et de reclassement

3 – Congé maternité

Il est dédié aux femmes enceintes approchant de la date présumée de leur terme et s’articule en deux parties, une avant l’accouchement et l’autre après. Sa durée dépend du nombre d’enfants déjà accueillis par le foyer mais est au minimum de 6 semaines avant et de 10 semaines après la naissance.

Une indemnité est versée aux femmes justifiant d’au moins 10 mois d’immatriculation en tant qu’assurée sociale, et se monte au maximum à 81.27€ par jour. Les demandeuses d’emploi bénéficient elles aussi du congé maternité ainsi que les professions indépendantes bien que les conditions soient différentes.

4 – Congé paternité

Petite révolution dans le monde du salariat, les employés ont depuis quelques temps droit à un congé paternité de 11 jours consécutifs venant s’ajouter aux 3 jours déjà prévu par le Code du Travail. Pour en bénéficier il est nécessaire d’avertir son employeur au moins un mois à l’avance par lettre recommandée avec accusé de réception.

Ce congé est payé, doit être pris dans les quatre mois suivant la naissance et ne peut être fractionné bien qu’il puisse être raccourcis.

5 – Congé d’adoption

Dans la lignée des congés maternité et paternité, le congé d’adoption peut être pris par tout salarié qui adopte un enfant de moins de 15 ans. Le père et la mère peuvent se partager le congé qui compte entre 10 et 22 semaines, ou choisir de le laisser entièrement à l’autre.

À noter que les fonctionnaires conservent leur rémunération pendant toute sa durée, tandis que les salariés du privé peuvent bénéficier d’une indemnité comprise entre 9.20€ et 81.27€.

6 – Congé parental d’éducation

Le congé parental d’éducation porte bien son nom puisqu’il est destiné à prendre la suite du congé maternité ou du congé paternité pour le parent qui souhaite rester plus longtemps avec son enfant.

Prévu pour un an, celui-ci peut être reconduit deux fois jusqu’au trois ans de l’enfant et peut être pris à temps partiel ou complet. Toutefois il est important de prendre en compte qu’un salarié en congé parental conserve son poste mais n’est pas rémunéré bien que la CAF propose certaines aides sous conditions.

conges maternite paternite education

7 – Congé longue maladie

Un des congés les moins agréables de tous puisqu’il concerne les affections entrainant un arrêt de travail médical particulièrement long, est le congé longue maladie.

Au départ prévu pour un labs de temps compris entre trois et cinq ans, il peut atteindre huit ans si le soucis de santé est lié aux conditions de travail du salarié.

Pendant cette durée le salarié continue à percevoir une partie de son salaire, conserve son ancienneté et sa protection contre le licencient. Ici également des aides peuvent être versées par la CAF du département.

8 – Pour raison familiale

Il va s’agir ici de permettre à chaque salarié de se rendre disponible pour les événements importants d’une vie tels que mariage, naissance, solidarité familiale, enfant malade ou décès. Si tous y ont droit le nombre de jours attribué est différent en fonction de la raison, et un justificatif sera demandé par l’employeur.

9 – Année sabbatique

Peu connu des salariés, le congé sabbatique n’impose pas de tout quitter mais permet de mettre en pause une activité salariée pendant 6 à 11 mois dans le but de réaliser un projet personnel.

S’il peut être repoussé et même refusé par l’employeur, le congé sabbatique ne peut empêcher de travailler dans une autre entreprise sous réserve de respecter les conditions de non concurrence.

Il est nécessaire de faire sa demande par courrier adressé directement à l’employeur.

conges payes annee sabbatique

10 – Congés payés

C’est le plus classique, le plus connu et le plus utilisé de tous les congés, le congé payé est un droit pour tous les salariés qui cumulent chaque mois 2.5 jours pour atteindre 5 semaines de repos par an dans le cadre d’un contrat à temps complet.

Bon à savoir pour la vie de famille, des conjoins liés par un PACS et salariés au même endroit peuvent prendre leurs congés au même moment.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. alice 22 août 2016 - 12 h 51 min

    bonjour, un autre congé valable pour tous les salariés, souvent méconnu : le congé formation économique, social et syndical : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2320

  2. morgamorga 23 août 2016 - 5 h 38 min

    je n ai pas compris l indemnité de 82,54 euro par jour pour le congé maternité, de quoi parlez vous exactement ? puis je avoir plus de precisions ? merci par avance