Décès d’un proche : les salariés auront droit à plus de congés

Lorsqu’un proche décède, les employeurs ne sont pas toujours conciliants et il faut reprendre le travail au plus vite. Actuellement une personne qui perd un parent proche peut prendre un seul jour de repos, ce qui n’est pas évident car il faut organiser les obsèques et se remettre du choc. Une proposition de loi va augmenter la durée de ce congé.

Les salariés auront droit à plus de congés suite au décès d'un proche

Pour le décès d’un père, d’une mère, d’un frère ou d’une sœur, la loi prévoit d’attribuer un seul jour de repos. Pour la perte d’un enfant, 2 jours de congés payés sont autorisés, ce qui est peu pour être apte à travailler par la suite.

Il faut également penser que les proches n’habitent pas toujours à côté, il faut alors prévoir dans certains cas, un déplacement ainsi que l’organisation de la cérémonie.

Le Sénat pense à accorder plus de jours aux personnes concernées. Il s’agit d’améliorer le droit commun, certaines entreprises sont déjà peut-être plus compréhensives avec leurs employés. Voici les propositions qui pourraient être établies :

 

  • Pour le décès d’un enfant à charge : 10 jours au lieu de 2.
  • Pour le décès d’un enfant ne vivant plus au sein du foyer : 5 jours au lieu de 2.
  • Pour le décès d’un conjoint : 5 jours au lieu de 2.
  • Pour le décès d’un père, une mère, un frère ou une soeur : 5 jours au lieu de 1.
  • Pour le décès d’un beau-parent : 3 jours au lieu de 1.

La proposition de loi devrait être adoptée d’ici la fin du mois d’avril. Si elle est votée, elle sera applicable dès le mois suivant. Toutefois le temps que les décrets soient appliqués, il faudra probablement attendre le début de l’année 2016.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !