Prix du gaz, allocations CAF, remboursements de santé : ce qui change au 1er avril 2019

Chaque 1er du mois est synonyme de changements plus ou moins importants pour les Français : bien évidemment, nous n’échappons pas à la règle pour avril 2019. Cette fois, plusieurs modifications nous attendent du côté des tarifs du gaz, de certaines allocations versées par la CAF ou encore du remboursement des soins médicaux. Rassurez-vous, toutes les nouvelles ne sont pas mauvaises, loin de là : certains changements vont même profiter à votre pouvoir d’achat.

Ce qui va changer au 1er avril 2019

Entre revalorisation du RSA et fin de la trêve hivernale : ce qu’il faut savoir sur les changements du 1er avril 2019

Les prix du gaz diminuent

Au 1er avril 2019, les tarifs réglementés pratiqués par Engie baissent de 2,2 % pour toutes les familles qui se chauffent avec cette énergie. L’économie sera de 0,7 % pour ceux qui ont simplement besoin de gaz dans l’optique de cuisiner, et 1,3 % pour les ménages ayant recours au gaz à la fois pour la cuisson et l’eau chaude sanitaire.

Cette actualité fait suite à une demande explicite du gouvernement, qui voulait que les tarifs du gaz n’augmentent pas de l’hiver. On ne devrait donc connaître aucune hausse supplémentaire avant le mois de juin.

Les allocations de la CAF revalorisées

Les prestations perçues par les personnes reconnues invalides et les rentes d’accident du travail augmenteront de 0,3 %, au même titre que les pensions de retraite. Une hausse que l’on peut nuancer quand on la met en perspective avec l’inflation qui, elle, était de 1,8 % l’an dernier.

Toutes les prestations sociales bénéficieront d’une revalorisation du même type (allocations familiales, complément familial, Paje, allocation de rentrée scolaire, etc.).

Santé : plafonnement de certaines prestations, hausse d’autres soins

À l’horizon 2021, le gouvernement vise le remboursement intégral par l’Assurance Maladie de certaines prothèses dentaires. C’est la raison pour laquelle des plafonnements de tarifs vont être mis en place. Par exemple, un bridge céramo-métallique sur une incisive ne pourra pas coûter plus de 1 465 €.

Pour compenser ce manque à gagner du côté des dentistes, d’autres actes vont augmenter, à l’image de l’extraction des dents de lait et des restaurations de dents visibles.

Dans un tout autre registre, dès le 2 avril, certaines perruques seront totalement ou mieux remboursées pour les femmes atteintes d’un cancer.

Le RSA passe à 559,74 €

Jusqu’ici, les allocataires touchant le RSA percevaient 550,93 € par mois (montant maximal de l’allocation). Dès aujourd’hui, le revenu de solidarité active est légèrement revalorisé, puisqu’il atteint 559,74 €.

De nouveaux bénéficiaires pour la CMU

Initialement, le plafond de revenus annuels pour une personne seule était de 8 810 € afin de prétendre à la CMU. Il passe à 8 951 € ce mois-ci. Dans cette même optique, les allocataires du RSA bénéficieront d’un renouvellement automatique de leur CMU-C, permettant d’avoir une complémentaire santé à moindre coût.

Des initiatives pour la formation professionnelle

À compter d’aujourd’hui, les Opco, opérateurs de compétences, entrent dans le domaine de la formation professionnelle. Gérés par des partenaires sociaux, ils vont mettre en œuvre différentes actions pour financer les apprentissages, accompagner les branches dans l’élaboration de certifications professionnelles et aider chaque entreprise à faire le point sur ses besoins en termes de formation.

L’expulsion de nouveau possible

Mauvaise nouvelle pour les locataires qui ne sont pas à jour dans leurs échéances : le 1er avril est également synonyme de la fin de la trêve hivernale. Concrètement, les expulsions locatives redeviennent possibles, bien qu’elles restent malgré tout réglementées.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !