Jeux Olympiques : Combien gagnent les athlètes grâce à leurs médailles ?

Remporter une médaille qu’elle soit d’or, d’argent ou de bronze aux Jeux Olympiques est un exploit. La notoriété et le bonheur qui en découlent sont uniques. Pourtant, les athlètes qui les gagnent ne repartent pas qu’avec de jolis souvenirs. Ils bénéficient également d’un compte en banque un peu mieux garni après avoir remporté chaque épreuve. D’ailleurs, savez-vous ce que représente financièrement le fait de rapporter une médaille olympique pour les sportifs français ?

jeux olympiques

Combien rapporte une médaille olympique française ?

C’est un fait, les sportifs qui participent aux Jeux Olympiques le font surtout pour le dépassement de soi et la performance. Toutefois, le gain financier qui résulte de l’obtention d’une médaille n’est pas sans intérêt.

En France la prime qui accompagne chaque médaille olympique est particulièrement réglementée. Puisque l’équipe de France dépend du Comité national olympique et sportif français, elles sont fixées par un arrêté ministériel. Leurs montants n’ont pas évolués depuis les JO de Londres en 2012 :

  • 50 000€ pour une médaille d’or
  • 20 000€ pour une médaille d’argent
  • 13 000€ pour une médaille de bronze

Parfaitement équitables, ces primes sont les mêmes pour l’ensemble des disciplines et des athlètes. Elles sont également attribuées aux athlètes paralympiques et à leurs guides le cas échéant.

Une partie des gains reversée aux fédérations

En France les choses sont ainsi faites qu’une partie des gains des sportifs médaillés est reversée à leur fédération. Un pourcentage leur est automatiquement alloué.

À l’occasion des Jeux Olympiques de Rio en 2016 ce seuil était relativement élevé. Il atteignait alors 50%. Par exemple pour cinq médailles remportées au judo (deux en or, deux en argent et une en bronze), 76 500€ ont été distribués à la Fédération, tandis que le même montant est revenu aux sportifs.

Toutefois les primes liées aux médailles des JO ne constituent pas les seuls revenus des sportifs. Les contrats publicitaires et autres actions de sponsoring sont généralement plus lucratifs. À titre indicatif en 2014 à Sotchi, plus de 400 000€ avaient été versés à ce titre aux membres de l’équipe de France olympique.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !