Forfait mobile : La fin des frais d’itinérance en Europe ça change quoi ?

Dès le mois de Juin prochain vous pourrez utiliser votre forfait mobile partout en Europe sans subir de supplément de facturation, en effet dans à peine six mois ce que l’on appelle les frais d’itinérance, n’existera plus. Toutefois si les clients seront en mesure de téléphoner, envoyer des SMS et même se connecter à internet, il devrait encore exister quelques restrictions d’utilisation.

la fin des frais d'itinérance en europe ça change quoi ?

Fin des frais d’itinérance le 15 Juin 2017

Alors que jusque ici il vous était possible de passer d’un opérateur à un autre lors de vos déplacements à l’étranger afin de conserver l’usage de votre forfait mobile, la plupart de vos actions (envois de SMS, appels et bien entendu connexions à internet) occasionnaient une sur-facturation parfois conséquente.

Dès le 15 Juin 2017 et malgré l’opposition des opérateurs, ces frais seront supprimés partout en Europe. Chacun pourra donc qu’il soit chez Free, Sosh ou encore SFR téléphoner, envoyer des messages et surfer sur internet où qu’il soit dans la zone européenne sans avoir à craindre la facture suivante. Et même si la consommation de data devrait être soumise à quelques restrictions, les montant facturés en cas de dépassement sont annoncés comme mineurs.

Une limitation, l’utilisation du forfait data

Si le plafond n’est pas encore connu, les forfaits data ne devraient pas pouvoir être utilisés librement et seront vraisemblablement soumis à une utilisation « raisonnable » calculée en fonction du prix du forfait payé par le client et du prix de gros de l’itinérance payé par l’opérateur, lequel devrait d’ailleurs évoluer prochainement.

En clair vous disposiez d’une enveloppe de 20, 30, 40 ou 50 Go par mois, il ne sera pas possible de l’utiliser de la même façon à l’étranger en Europe, qu’en France.

L’achat des cartes SIM pourra être contrôlé

Parmi les critères d’opposition des opérateurs, l’achat de cartes SIM et de forfaits concurrentiels figurait en bonne place. Or si chacun pourra encore souscrire où il le souhaite sans justificatif particulier, la notion de « liens stables » à savoir de résidence, de travail ou d’étude dans le pays d’achat, devrait voir le jour.

Enfin les opérateurs pourront demander à leurs abonnés de se justifier en cas d’utilisation majoritaire de leur forfait à l’étranger.

Un avertissement avant facturation

Quoi qu’il en soit, la mesure reste largement favorable aux clients puisque les opérateurs devront obligatoirement respecter une période de quatre mois d’attente durant laquelle seuls les clients qui auront passé au moins la moitié de leur temps à l’étranger et consommé la majeure partie de leur forfait hors de leur pays de résidence pourront être soumis à une majoration de l’ordre de 0,04€ par minute, 0,01€ par SMS et 0,0085€ par Mbit.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !