« Émeutes » pour du Nutella : L’offre Intermarché était-elle légale ?

Les scènes tournées par des clients présents sur place, ont choqué une partie de la France. La semaine dernière tandis que les magasins Intermarché affichaient une promotion sur des pots de Nutella à -70%, la vente a parfois tourné à l’émeute. Maintenant que le calme est revenu, la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) compte ouvrir une enquête afin de vérifier la légalité de l’offre.

emeute nutella

La DGCCRF va étudier les modalités de la promotion Nutella controversée

Était-il légal de la part d’Intermarché de proposer des pots de Nutella de 1kg à 1,41€ au lieu de 4,70€ ? C’est la question que va prochainement se poser la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes).

Tandis que la semaine dernière plusieurs grandes surfaces voyaient leurs stocks de pâte à tartiner dévalisés dans la bousculade généralisée, que faut-il en penser ?

Au delà de ces comportements pour le moins étonnants et du « problème de pouvoir d’achat » soulevé par certains élus, Intermarché pouvait-il proposer ses pots à -70%  ? En effet, le code du Commerce est extrêmement rigoureux concernant la vente de produits alimentaires. Encore plus en période de soldes, comme actuellement.

Pour être soldés, les stocks alimentaires doivent obligatoirement dater d’au moins un mois avant la date de début de l’opération. De plus « l’annonce de réduction des prix doit être loyale ».

En clair les stocks ne peuvent pas être renouvelés pour les soldes, et les ventes ne peuvent pas être réalisées à perte.

La loi alimentation

Le même jour, le ministre de l’Agriculture faisait ses premières annonces autour de la loi alimentation. Celle-ci prévoit notamment d’interdire les promotions supérieures à 34% du prix du produit. Mais alors qu’elle n’est pour le moment pas promulguée, la DGCCRF va devoir enquêter.

De leur côté les producteurs, distributeurs et transformateurs français se sont engagés à respecter plusieurs règles de bonne conduite. Également leurs achats doivent être le plus possible « éthiques et responsables ».  Ainsi Ferrero a rapidement démenti sur Twitter, toute implication dans l’organisation de cette promotion.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. Nico 29 janvier 2018 - 19 h 15 min

    Et oui, voila de quoi est peuplé notre planête…On se bat pour manger des saloperies…lol

  2. manoo25 30 janvier 2018 - 18 h 05 min

    Oui voila c’est ca aha

  3. frederiksteco 31 janvier 2018 - 10 h 16 min

    On se demande vraiment à quoi ca sert une enquête. Nul part n’est marqué nutella en solde. c’est une promotion … (ils ne savaient pas quoi faire??)
    ensuite on voit des bousculades chaque grosse période de promo (soldes ou black friday) faut il les interdire pour autant et donc payer plein pot toute l’année??
    4.70€ du kilo ça fait presque 31 francs du kilo, il est là le problème… avec l’euro les prix ont explosé, les marges des hypers sont colossales sur certains produits, dès lors que le prix devient un peu plus normal , les gens s’interrogent… Aussi bizarre que cela puisse paraître, ce n’est peut être même pas de la vente à perte
    Apres les bousculades c’est pas à cause du nutella mais de la perte des valeurs de respect, d’éducation etc etc…
    Et avant de parler de ce qui légal ou pas… on se renseigne , il ne faut pas confondre légal, normal, moral….