Détecteur de fumée obligatoire : date, prix et conseil d’installation

Dans le but d’éviter les risques d’incendie domestique, chaque logement doit posséder un détecteur de fumée. Il faudra équiper votre habitation avec ce matériel de sécurité normalisé avant le 8 mars 2015. Apprenez-en plus au sujet de cette nouvelle loi dont l’initiative revient à Cécile Duflot et remonte à la période où elle était encore ministre du Logement en 2013.

détecteur de fumée

Le détecteur de fumée obligatoire pour chaque logement à partir du 8 Mars 2015

 

1/ Date d’obligation d’installer un détecteur de fumée dans votre logement

 

C’est désormais officiel : chaque logement, privé ou public, devra être équipé d’un détecteur de fumée au plus tard le 8 mars 2015. Ce dispositif sera censé réduire de moitié le nombre de décès liés à un incendie.

Actuellement, les chiffres sont alarmants et nous indiquent qu’entre 600 et 800 morts par an (en moyenne) sont dues à ce type d’accident. Par ailleurs, on recense annuellement environ 250 000 incendies.

Cette mesure a donc pour dessein de prévenir les risques de feu. Les détails de cette dernière sont d’ailleurs disponibles sur le site internet vosdroits.service-public.fr. Vous pouvez y jeter un oeil afin d’en savoir plus sur ce sujet.

 

2/ Les critères à respecter pour installer votre détecteur

 

  • 2.1/ Le type d’habitation concerné ?

 

Toutes les habitations sont concernées, c’est-à-dire aussi bien les résidences principales que secondaires, les logements à titre privé ou public, neufs ou anciens, doivent disposer de ce type d’appareil. A cet impératif s’ajoute certaines obligations d’ordre technique, que voici :

Le détecteur normalisé doit détecter les fumées émises dès le début d’un incendie et être en capacité d’émettre un son suffisamment fort pour avertir et réveiller l’habitant présent dans le logement. Le matériel doit être doté d’une puissance supérieure ou égale à 85 dB(A) à 3 mètres. De plus, l’équipement doit fonctionner à l’aide de pile(s), à moins que le logement soit muni d’une alimentation de secours (mesure de précaution en cas de coupure de courant).

 

  • 2.2/ Quel modèle choisir et où le placer ?

 

Le modèle choisi doit être à la norme CE EN14604. Dessus doivent figurer certaines informations telles que la marque (ou nom), l’adresse du fabricant (ou fournisseur), le numéro et la date de la norme, la date de fabrication, le numéro de série du lot, le type de batterie, le mode d’emploi, l’entretien et le contrôle de l’appareil.

En ce qui concerne l’endroit où il faut le poser dans son logement : il faudra bien évidemment éviter la cuisine, la salle de bain, les chambres des fumeurs car les vapeurs vont déclencher l’alarme. Il est conseillé de l’installer sur un plafond dans un couloir et à égale distance des autres parois.

emplacement detecteur fumée

Bien placer votre détecteur de fumée (Source schéma : Hubo)

  • 2.3/ Qui doit le payer ?

 

Les coûts de l’équipement et de l’installation sont à la charge de la personne possédant le logement. Ainsi, un propriétaire-bailleur devra s’acquitter des frais d’installation et s’assurer du bon fonctionnement. Le locataire devra cependant s’assurer que le matériel fonctionne bien constamment et l’entretenir régulièrement.

 

  • 2.4/ Prévenez votre assureur et acheter votre matériel au plus vite

 

N’oubliez pas de prévenir votre assureur ! Il s’agit là d’une obligation à laquelle on ne peut pas faire défaut. Dans le cas contraire et si un incendie se déclare, la personne en tort sera la seule en charge des dépenses en résultant.

Tâchez également de vous équiper rapidement d’un détecteur de fumée car il se pourrait bien que les prix augmentent en même temps au moment de le forte demande. A l’heure actuelle, il faut compter entre 20 et 40€ pour en acquérir un et attention aux détecteurs non conformes !

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !