Ce qui change au 1er août 2018 : prix du gaz et de l’électricité, rémunération des gardes à domicile et infirmières libérales

À peine habitués aux changements du 1er juillet 2018 (notamment la vitesse limitée à 80 km/h sur les axes secondaires), les Français vont devoir composer avec ceux du mois d’août. Cette fois, les tarifs du gaz progressent encore, tandis que ceux de l’électricité baissent. Ce nouveau mois marque également quelques changements dans les rémunérations des nounous et infirmières libérales. Nous résumons pour vous les principales dispositions qui impacteront les consommateurs !

Plusieurs changements pour les consommateurs en août 2018

Le gaz augmente, l’électricité baisse

On craignait le pire en juillet : il était question d’une augmentation de 6,5 % des tarifs réglementés du gaz. Dans les faits, les Français utilisant le gaz pour se chauffer ont subi une inflation historique de plus de 7 % ! Cette fois, en août, la hausse est plus légère  : + 0,1 % pour le gaz de cuisson et l’eau chaude, + 0,2 % pour le chauffage.

En parallèle, l’électricité sera en moyenne 0,5 % moins chère, comme la Commission de régulation de l’énergie (CRE) l’a préconisé il y a quelques semaines. Cette réalité concerne uniquement les particuliers, car les prix vont augmenter de plus de 1 % du côté des professionnels.

Rémunération des nounous et infirmières libérales : quelques changements

Les professionnels effectuant de la garde d’enfants à domicile voient leur salaire minimum augmenter. Chaque heure de travail devra être rémunérée 10,21 € brut, contre 9,98 € brut auparavant.

Les nouvelles sont également bonnes du côté des infirmières : leur majoration pour le travail les dimanches et jours fériés est revalorisée, passant de 8 € à 8,50 €.

Arrêt du remboursement de médicaments par l’Assurance Maladie

Quatre médicaments dont l’efficacité est contestée sortent de la liste des remèdes remboursés par l’Assurance Maladie, tout comme leurs génériques. Il s’agit des 4 références suivantes : Aricept, Ebixa, Exelon et Reminyl. Elles sont initialement conçues pour lutter contre la maladie d’Alzheimer, mais n’ont à l’heure actuelle pas fait leurs preuves.

Prolongation de la mesure d’encadrement des loyers

Dès le 1er août 2018, la reconduction de la mesure de l’encadrement des loyers est effective jusqu’au 31 juillet 2019. La mesure concerne 28 agglomérations dans lesquelles le marché immobilier est considéré comme très tendu (là où l’offre ne suffit pas toujours pour répondre à la demande, grandes villes et secteurs touristiques). Concernant aussi bien les nouvelles locations que les renouvellements de baux, cette règle s’applique à Ajaccio, Lille, Bastia, Beauvais, Menton, Nice, Bayonne, Marseille, Aix-en-Provence, Arles, Strasbourg, La Rochelle, Lyon, Toulouse, Annecy, Annemasse, Thonon-les-Bains, Bordeaux, Arcachon, Paris, Montpellier, Sète, Meaux, Grenoble, Toulon, Fréjus et Draguignan.

Modifications des catégories des armes et nouvelles réglementations

Les fusils de chasse à un coup, entrant auparavant dans la catégorie D1 (soumise à enregistrement), passent dans la catégorie C pour laquelle il suffit d’une déclaration. Cette mesure permet de supprimer totalement la catégorie D1. Les fusils à pompe à canon rayé, dès lors que leur longueur est inférieure à 80 cm ou que leur canon n’excède pas 60 cm, passent dans la catégorie B : les chasseurs n’ont plus le droit de les utiliser. Pour ce qui concerne les armes à impulsion électrique ainsi que les bombes lacrymogènes de plus de 100 mL, elles passent en catégorie C : si vous avez, vous devez les déclarer. Enfin, seules les armes vendues par un professionnel (armurier ou courtier) peuvent être livrées à domicile.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !