Appels surtaxés à l’administration : Fin prévue au plus tard en 2021

Lorsque vous devez joindre une administration ou un service public français, le fait d’être obligé de passer par un numéro surtaxé est toujours un problème. L’appel risque en effet de vous coûter plusieurs euros que vous auriez sans doute préféré économiser. Toutefois, ce coût supplémentaire devrait prochainement disparaître. Le projet de loi autour du droit à l’erreur, prévoit effectivement la mise en place d’un numéro de téléphone fixe et non-surtaxé… au plus tard en 2021.

fin appels surtaxes administration

L’Assemblée Nationale vote la fin des appels surtaxés à l’administration

Actuellement, nombreux sont les numéros de téléphone vers les différents services de l’administration française, à être encore surtaxés. C’est le cas par exemple du 3939 (Allô Service Public à 0,15€ la minute). De même le numéro  des renseignements à propos du prélèvement à la source, le 0810 467 687 est facturé 0.06€ la minute.

Malgré le développement de portails internet, les Français sont encore nombreux à utiliser ces numéros qui les obligent parfois à s’acquitter d’une facture de téléphone assez élevée.

Cependant, le projet de loi autour du droit à l’erreur, prévoit l’instauration d’un numéro de téléphone fixe et non-surtaxé qui permettra de joindre au prix d’un appel local les services de l’État de même que les personnes publiques et les organismes délégataires d’une mission de service public.

Il faudra attendre 2021

Malgré cette bonne nouvelle, les usagers de ces numéros ont encore le temps de voir leur facture augmenter.

Le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a en effet conditionné cette mise en œuvre à un délai de plusieurs années. Selon lui, « une application immédiate (…) viendrait se heurter à l’exécution de contrats en cours ».

Les administrations dont les contrats (avec des plate-formes téléphoniques par exemple), s’achèvent avant cette date pourront toutefois basculer sur le nouveau dispositif avant l’échéance principale.

En clair, les administrés devront patienter parfois jusqu’au début de l’année 2021 pour bénéficier d’un numéro de téléphone non pas gratuit, mais au coût d’un appel local.

Enfin, les collectivités territoriales ne seront pas concernées. En les privant d’une source de revenu la disparition obligatoire des numéros surtaxés pourrait avoir « une incidence sur leur situation financière ».

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !