APL : Une baisse drastique de 60€ pour les locataires des HLM examinée par le gouvernement

Le gouvernement serait actuellement en train de réfléchir à une diminution drastique des allocations logement. Alors que le montant de 60€ est d’ores et déjà avancé, il s’agirait également de contraindre les bailleurs sociaux à baisser les loyers de leurs logements d’autant et ce, afin de ne pas pénaliser les bénéficiaires des aides versées par la caisse d’allocations familiales, aux revenus parfois faibles.

baisse 60 euros apl

60€ en moins sur les APL et sur les loyers

Il s’agirait pour le gouvernement de forcer la main aux bailleurs sociaux en les obligeant à baisser le montant des loyers du parc HLM du même montant que celui envisagé pour la diminution des allocations logement. Et le coup de rabot pourrait être sévère. Au delà d’une première baisse de 5€ des APL, l’effort pourrait en effet aller jusqu’à la somme de 50 à 60€ par mois et par foyer bénéficiaire.

Si aucun chiffre n’a encore été confirmé, le magazine l’Opinion évoque toutefois une économie de 2 milliards d’euros envisagée par le gouvernement français sur les aides au logement et inscrite de façon provisoire dans le projet de loi de finance pour 2018.

Alors que le texte serait en cours de finalisation les bailleurs sociaux, qui de leur côté investissent chaque année 18 milliards d’euros pour la construction de logements dont la répercussion directe est l’emploi de 200 000 personnes en moyenne dans le secteur du BTP, annoncent déjà que dans ces conditions, ils n’auront plus les moyens de le faire.

La piste de loyers plus élevés en fonction des revenus

Actuellement, les foyers les plus aisés qui résident en HLM s’acquittent d’un surloyer selon un plafond définit par la caisse d’allocations familiales. Les bailleurs sociaux pourraient ainsi se voir proposer de les augmenter dès lors que les revenus du locataire excèdent de 20% ce plafond. Environ 4% des foyers locataires en HLM seraient concernés.

Le ministère de la Cohésion des territoires a par ailleurs précisé que le Conseil des ministres au cours duquel le « plan logement » devait être discuté, est reporté à la semaine du 18 septembre 2017.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. abhi 14 septembre 2017 - 12 h 09 min

    Aller tout le monde au chômage .