Mots de passe : 560 millions volés, devez-vous changer les vôtres ?

Une alerte récemment lancée indique que plusieurs centaines de millions de mots de passe informatiques ont été délibérément lâchés dans la nature. Comment savoir si les vôtres, ceux de votre ordinateur ou de vos comptes de réseaux sociaux, sont concernés et surtout s’il est temps pour vous de les changer en prenant le temps de réfléchir à de nouveaux codes encore plus sécurisés et toujours plus compliqués à subtiliser ?

mots de passe voles a changer

Près de 600 millions de mots de passe révélés

Des experts en sécurité informatique chez MacKeeper (un logiciel développé pour OS X) ont annoncé avoir découvert une base de données contenant les mots de passe et adresses mail de près de 600 millions d’utilisateurs à travers le monde.

Notez bien dans un premier temps que la plupart de ces identifiants dérobés proviennent de fuites de données ayant eu lieu ces dernières années dont font partie entre autres :

  • RiverCityMedia en 2017
  • LinkedIn 2016
  • MySpace 2016
  • Badoo 2016
  • Lifeboat 2016
  • Ashley Madison 2015
  • 000webhost 2015
  • Dropbox 2014
  • Tumblr 2013
  • Adobe 2013
  • Neopets 2013
  • Lastfm 2012

Si vous avez un compte sur l’une de ces plateformes et que vous avez déjà modifié votre mot de passe, aucune inquiétude à avoir. Si vous n’êtes plus certain de l’avoir fait ou si vous n’en avez aucun souvenir, alors il est grandement nécessaire de vous en préoccuper dès aujourd’hui.

Mais avant de procéder à toute une série de modifications vous souhaitez savoir si l’une ou l’autre de vos adresses email est concernée ? Voici comment faire.

Vérifier vos adresses mail avant de changer vos mots de passe

Avant de vous creuser les méninges à la recherche d’une combinaison efficace de type lettres + chiffres + majuscule + ponctuation, rendez-vous sur le site haveibeenpwned.com. Cette plateforme est tenue à jour concernant les sites piratés pour leurs données et est donc capable de vous dire si votre mail fait partie de ceux visés.

Une fois votre ou vos adresses successivement entrées, si pour au moins l’une d’entre elles vous voyez apparaître « Oh no – pwned ! », c’est que l’adresse correspondante fait partie d’une base de données corrompue et qu’il vous faut impérativement changer votre mot de passe.

Si au contraire « Good news – no pwnage found » s’affiche, votre adresse n’a été trouvé nulle part, vous pouvez être tranquille. Ce qui ne doit pas vous empêcher de modifier régulièrement votre mot de passe par sécurité.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !