Spotify : si vous utilisez un bloqueur de publicités, votre compte peut fermer

En matière de streaming musical, beaucoup d’utilisateurs respectent les règles du jeu : ils paient un abonnement pour écouter leur musique en illimité sans pub, ou ils se contentent de la version gratuite avec des publicités entre les chansons. Mais quelques internautes moins scrupuleux déjouent les règles en utilisant gratuitement et sans publicité Spotify, grâce à des programmes spécialement créés pour bloquer les annonces. Désormais, ils doivent savoir que cette pratique les expose à une fermeture de compte pure et simple.

Les utilisateurs de Spotify qui ont recours à des bloqueurs de publicités pourront être suspendus

2 millions d’utilisateurs ne respecteraient pas les règles selon Spotify

Sur le site Capital, on apprend que Spotify a enquêté au sujet de ces utilisateurs misant sur la version gratuite de la plateforme et faisant appel aux bloqueurs de publicités : en mars 2018, on en aurait dénombré 2 millions, ce qui correspond tout de même à 2 % des comptes gratuits.

Pour rappel, les plateformes de streaming musical (Amazon Music Unlimited, Apple Music, Deezer, Spotify, etc.) génèrent des revenus pour l’entreprise et pour le paiement des auteurs grâce aux abonnements payants. Les comptes gratuits contribuent aux bénéfices grâce à la diffusion de publicités.

Mais quand on profite de tous les avantages d’un compte Premium sans publicité, on écoute sans rémunérer la société, ce qui n’est pas conforme aux règles d’utilisation. Jusqu’ici, Spotify en était resté aux menaces de fermeture de compte.

Désormais, la plateforme a modifié ses conditions d’utilisation. Déjà présentées aux utilisateurs anglophones, elles devraient bientôt arriver en version française pour les francophones. Le document stipule bien que toute manipulation consistant à « contourner ou bloquer les publicités » ou même « créer et distribuer des outils conçus » dans le but de supprimer les annonces peut aboutir sur une résiliation immédiate – ou suspension du compte utilisateur – sans préavis.

L’heure est donc à la fin du tout gratuit sur Spotify, car les sanctions devraient tomber assez rapidement, maintenant que les règles sont clairement définies dès le départ.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !