SNCF : Vers une réduction des avantages des cheminots ?

Alors que le Président de la République, Emmanuel Macron, entend bien réformer le statut des cheminots mais aussi leur système de retraite, ces derniers pourraient bien également voir leurs « facilités de circulation » remises en cause. Coûtant excessivement cher à la compagnie ferroviaire, ces avantages pourraient bien disparaître ou tout du moins être largement revus à la baisse en diminuant le nombre de bénéficiaires.

Bientôt la fin des avantages pour les cheminots ?

Une réelle remise en cause des facilités de circulation des cheminots

Alors que l’automne s’annonce tendu dans de nombreuses entreprises en raison de la réforme du Code du Travail, cette dernière n’est pas la seule redoutée à la SNCF.

En effet, une réforme du statut des cheminots est attendue dans les prochains mois et, en coulisses, la compagnie ferroviaire travaillerait pour remettre à plat les facilités de circulation dont ils jouissent.

Chaque année, ce sont les 150 000 employés de la SNCF et leur famille mais aussi les retraités de l’entreprise qui profitent de billets gratuits ou à tarif préférentiel, soit au total plus de 1 million de personnes. Seulement voilà, parce que les actifs ne représentent que 15 % des bénéficiaires, la SNCF veut changer la donne.

Jusque-là, les cheminots (actifs ou retraités) profitaient du pass Carmillon leur donnant la possibilité de voyager gratuitement sur tout le réseau. Leurs conjoints et enfants bénéficiaient de 16 billets gratuits et une carte personnelle pour obtenir des tarifs jusqu’à -90 %. Enfin, les parents, beaux-parents et grands-parents pouvaient profiter de 4 billets gratuits par an.

Selon Le Parisien qui a eu accès à des documents internes, les avantages pourraient, dans les années à venir, se résoudre à ceux offerts aux cheminots, à leurs conjoints et à leurs enfants. Pour s’adapter à la société, la liste des bénéficiaires pourrait être complétée par les beaux-enfants, liste dont disparaîtraient donc les autres membres de la famille précédemment évoqués.

Derrière cette réforme des avantages offerts aux cheminots, se trouve avant tout une volonté de la SNCF de se conformer aux règles de l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss). Celle-ci estime effectivement que ces billets gratuits constituent des « avantages à nature » soumis à cotisations mais elle ne peut les évaluer.

Le motif économique est également à ne pas négliger étant donné que la Cour des Comptes estime que ces billets gratuits et à tarif préférentiel coûtent 100 millions d’euros par an à la compagnie ferroviaire.

Toutefois, il ne sera pas simple de toucher à des acquis vieux de plusieurs décennies et ce quel qu’en soit le motif. Les relations risquent donc de se tendre dans les prochaines semaines.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !
  1. [email protected] 11 septembre 2017 - 21 h 47 min

    bande de menteurs

  2. [email protected] 11 septembre 2017 - 21 h 48 min

    Depuis quand les cheminots ne paient pas leurs billets ???? mdrrrr

  3. [email protected] 11 septembre 2017 - 21 h 48 min

    C’est gratuit pour eux ???

  4. soto91 11 septembre 2017 - 23 h 48 min

    Chaque nouveau président a envie de casser la SNCF, c’est déprimant.

  5. ray 12 septembre 2017 - 18 h 18 min

    Foutu de président ç est une biatche