Réforme du redoublement scolaire : Ce qui pourrait changer dès la prochaine rentrée

Jusqu’ici les décrets et autres modalités d’application restent à préciser, mais une chose est sûre le nouveau ministre de l’Éducation nationale entend revoir la réforme du redoublement initiée par le gouvernement de François Hollande. Selon lui, le redoublement doit rester une option envisageable essentiellement lorsqu’il présente un intérêt pour l’enfant et le bon déroulement de sa scolarité.

redoublement

La réforme du redoublement en vue

Si les établissements scolaires y ont aujourd’hui beaucoup moins recours, il était habituel il y a encore quelques années de trouver un ou plusieurs enfants redoublant dans une même classe, et pour cause. En 2009, 38% des élèves français avouaient avoir déjà redoublé au moins une fois, plaçant le pays largement en tête parmi les membres de l’OCDE.

Grâce à la mise en place de plusieurs mesures détaillées dans le décret du 18 novembre 2014 puis entrées en application à la rentrée 2015, ce taux avait pu baisser pour atteindre 22% en 2015.

L’une d’entre elles précise notamment que le choix du redoublement à l’initiative du conseil des maîtres ou du conseil de classe selon l’age de l’enfant, doit servir à « pallier une période importante de rupture des apprentissages scolaires » comme une longue maladie ou être utilisé lorsqu’un élève en fin de cycle n’a pas obtenu l’orientation souhaitée.

Dans toutes les autres situations, le passage dans la classe supérieure est actuellement la règle.

Pourtant, même si une aucune disposition ne figurait dans le programme du candidat Macron, il semble que le ministre remplaçant de Najat Vallaud-Belkacem soit particulièrement attaché une évolution de ces décrets.

Selon ses propres déclarations dans les colonnes du journal Le Parisien/Aujourd’hui en France « Il n’est pas normal d’interdire le redoublement. Il y a quelque chose d’absurde à laisser passer de classe en classe des élèves accumulant les retards« . Il pourrait même être question de mettre en place des « stages de soutien gratuits » notamment avant l’entrée en classe de sixième.

Il faut donc s’attendre à découvrir prochainement de nouveaux décrets concernant le redoublement en France. Il n’y aurait d’ailleurs rien d’étonnant à ce que, à la manière de la réforme du temps scolaire, ceux-ci puissent être applicables dès la prochaine rentrée 2017/2018.

Ailleurs sur le web
Vos réactions sur cet article !